Pleins de bébêtes avec plein de dents (+ Pantin 13)

Salut tout le monde !

Je ne suis pas encore totalement liquéfiée, mais c’est pas passé loin. ^^

Mais un orage ou deux en rab’ n’auraient pas été de trop…

Bon, il ne me reste qu’un exemplaire du tome 3. Si donc, vous en voulez un, n’hésitez pas à me contacter pour que j’en fasse refaire. Sinon, ça attendra octobre et la V2 ^^ !

Sinon, j’ai donc été voir des vieux potes du jurassique dimanche dernier et je voulais vous en causer…

JURASSIC-WORLD-Movie-2015-Colin-Trevorrow-Chris-Pratt-3-Go-with-the-BlogVous commencez à me connaître, je suis plutôt bon public quand je me retrouve face à une œuvre qui ne pète pas plus haut que son cul. Je peux vraiment être assassine dans le cas contraire, mais globalement, face à un blockbuster qui se veut juste grand public et grand spectacle, pourquoi diable chercher la pitite bête ?

D’autant que là, elles sont pas vraiment pitites.

Oui, oui, c'est bien un grand requin blanc que la bêbête mange, là.

Oui, oui, c’est bien un grand requin blanc que la bêbête mange, là.

Prenons donc pour acquis que ce film est bourré d’incohérences et de facilités, de trucs ultra-prévisibles et de gros poncifs et persos clichés vus revus rerevus.

e7a465c7781695a6019594f2a3d33c0e

Donc, nous avons en vrac : l’ancien militaire reconverti dresseur de raptors, beau gosse (miaaaaaaaaaam) cool héroïque droit dans ses pompes, la directrice qui comme toute femme qui a réussi professionnellement n’a bien sûr aucune vie familiale et sentimentale, mais rassurez-vous ça va venir (oui parce que carrière et épanouissement personnel, pour une femme, ça marche rarement au ciné, vous avez remarqué ?), le connard de service qui croit pouvoir contrôler les dinos et qui va donc se faire bouffer (mais il avait  qu’à écouter aussi, tout le monde lui a expliqué que non pendant tout le film), le grand ado mollasson qui se révèle en fait un trop super grand frère, son petit frère qui sert juste de pile électrique et de « moi je sais tout » et ça tombe bien, on a besoin de quelques déclarations pseudo scientifiques pour le « sérieux » du truc, etc etc etc…

Je suis une directrice très carré. Voire visiblement un peu psychorigide.

Je suis une directrice très carré. Voire visiblement un peu psychorigide.

En fait, moi j’ai beaucoup aimé le personnage de Claire et ce que j’ai entendu d’elle m’a bien fait marrer (parce que je préfère rire que m’énerver en fait). Je vous passe le fait que comme dit plus haut, sa carrière implique visiblement qu’elle ne peut pas connaître les joies d’une vie amoureuse et surtout celles de la maternité.

Bon là j'ai perdu mon brushing mais ça va j'ai trouvé l'amûr !!!

Bon là j’ai perdu mon brushing mais ça va j’ai trouvé l’amûr !!!

Un jour je vous expliquerai ce que je pense des joies de la maternité, mais passons pour aujourd’hui, il est tard…

Non, mais un truc qui m’a fait vraiment marrer, tellement c’est juste du bon gros foutage de gueule en connectant deux neurones, c’est : « Non mais en fait, elle se révèle une femme forte ! »

D’où une nana gérant un parc qui reçoit 20 000 visiteurs par jour peut ne pas être de base une femme forte ? Une femme de caractère, de poigne, tout ça ? Non mais ouh-ouh ?

Sérieux ?

Mais bon bref, passons…

On va revoir notre copain le t-rex par contre ! Et euh, là c'est le lego, hein, rassurez-vous... ^^

On va revoir notre copain le t-rex par contre ! Et euh, là c’est le lego, hein, rassurez-vous… ^^

Je vous conseille le film en VO car Omar Sy qui passe par là (et que j’ai bien aimé perso, son rôle est sympa) a pas mal de répliques en français dans le texte ^^ !

Reprenons donc : petit résumé vite faite : Jurassic World, grand parc, plus de 20 000 visiteurs par jour donc, mais houlàlà le public se lasse, jamais content, il leur en faut toujours plus, alors du coup meilleure idée du monde : on va créer un truc, genre dino mutant génétiquement modifié avec encore plus de dents de griffes et super intelligent, ça va être cool.

Et là ooooooooooooooooooh ben dites donc la bêbête s’évade et c’est le début des emmerdes…

Non mais admettons-le une fois pour toute : on ne va pas voir ce genre de film pour son scénar.

C’est tellement cousu de fils blancs que là ils clignotent comme une guirlande de noël.

Mais ça n’en fait pas un mauvais film, justement parce qu’on n’y va pas pour son scénar ! On y va pour voir plein de bébêtes, bouffer ou pas plein de gens, bref, s’en prendre plein les mirettes. Et là dessus, croyez-moi, le contrat est rempli.

tumblr_nh0g4pBKGv1u57hxlo1_500

Et puis, y a des bonnes surprises quand même. Moi, l’idée de dresser des raptors, je trouve ça ni stupide, ni mal venu. Bon, OK, y a un moment où ça part un peu en sucette, et bien sûr que formellement, la fin n’est pas crédible, mais sur la papier, l’idée de base de dressage n’est pas mauvaise.

Si on dresse des lions et des tigres, expliquez-moi pourquoi on n’essayerait pas de dresser des raptors…

jurassic-world-super-bowl-13

Et Chris Pratt est plutôt convaincant et sa philosophie (respect des animaux qu’il commence à apprivoiser tout bébé, tout ça) plutôt sympa. Bon, son perso se résume un peu à ça… Mais bon, pas pour le scénar, tout ça, ni donc pour la profondeur des persos. ^^’

C'est un fanart mais je le trouve choupi ^^ !

C’est un fanart mais je le trouve choupi ^^ !

Donc, voilà, c’est sympa.

Après avoir vu (ou revu) pas mal de critiques, Durendal, le Fossoyeur, VoxMaker, Benzaie, l’Odieux Connard, je reconnais qu’à peu près tous leurs reproches sont exacts et justifiés. Mais non, ça ne m’a pas gâché le film. Oui, le scénar est light, oui, les persos sont archétypaux, oui, la fin n’est pas du tout réaliste, mais en fait, je crois que ce film a juste jeté son réalisme à la poubelle et regardé passer les éboueurs.

Un des trucs parc exemple qui revient souvent : le fait que notre copine Claire passe le film à courir partout, jungle y compris, en talons aiguilles. Moi, je suis persuadée que c’est juste une blague, parce que bien sûr que ça ne tient pas, et c’est dit, en plus, clairement, par son -futur- mec. Donc, c’est assumé. Donc, comment prendre ça au premier degré ?

D’ailleurs, autant le premier Jurassic Park, auquel le film fait d’ailleurs un nombre de clins d’œil invraisemblable et pas toujours très subtils, ils avaient recherché une vrai crédibilité scientifique, autant là, visiblement, plus rien à faire.

Les raptors en sont le meilleur exemple : on sait aujourd’hui que les raptors ne ressemblaient pas du tout à ça. Pas du tout. Ça devait plutôt être un truc comme ça :

Oui, je sais, le mythe s'écroule, ça m'a fait pareil.

Oui, je sais, le mythe s’écroule, ça m’a fait pareil.

Chicken of death… Ceux qui savent comprendront, et les autres, allez vous faire le Point Culture sur les dinosaures. ^^

Mais nous constatons que le film a gardé le design des vieux films pour ces bestioles, et que donc, c’est aussi assumé. A voir si suite il y a, comme ça pourrait vu la fin.

En résumé, un divertissement tout à fait honnête, techniquement très bien fait, scénar sympa avec deux-trois surprises, à voir sans en attendre ni plus, ni moins. ^^

Voilà voilà.

Sur ce, il est vraiment très tard, je vous laisse donc avec le chapitre 13 de Pantin et je vais dodo…

Bonne semaine à tous ^^ !

 

Ce contenu a été publié dans Benzaie, Chris Pratt, Cinéma, Dinosaures, Durendal, Fanart, Fantastique, Fossoyeur de Film, Humour, LinksTheSun, Mafia, Moi, Odieux Connard, Pantin, roman, Science, shonen-aï, T-rex, Velociraptor, X Jurassic World, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *