Encore une histoire de frangins ! (+ Pour des siècles… 21 & 22)

Salut tout le monde !

Une mise à jour un jeudi, dites donc, ça faisait longtemps…

J’ai eu une connexion neuronale inopinée pour me suggérer de venir vous causer avant de partir en weekend. 😉

Hi hi !

Alors, aujourd’hui, on va causer de frères un peu particuliers…

6ff23f53f39e477a4c3fd710e6a773de1459273419_full

Adaptation du manga homonyme d’Abe Miyuki, l’anime de Super Lovers a commencé la semaine dernière. Ça se regarde sur Crunchyroll… Ou sinon ben, comme ‘hab’, cherchez et vous trouverez… Mais chhhht, je vous ai rien dit !

Re-hi hi.

Alors, que dire de ce petit début de série…

Ben ça a plutôt l’air pas mal.

Le récit est jusque là fidèle au manga et le trait, fidèle au manga aussi, comme l’animation, sont plaisants. Les voix sont bien, non, RAS, du beau boulot. Dix épisodes prévus pour le moment.

hqdefault

Reprenons au cas où pour les deux du fond qui n’ont rien suivi.

L’histoire commence au Canada, où le jeune Haru Kaida fait un voyage pour voir sa mère, Haruko, soit disant à l’agonie. Mais Haruko étant « une femme qui ne mourrait même pas si on la tuait » (cette réplique m’a bien fait rire),  ce n’était qu’une ruse pour l’attirer là.

super_lovers_premiere_video_promotionnelle_3466

Haruko vient en effet de recueillir un petit orphelin, Ren, une vraie petite bête sauvage, et Haru va donc se retrouver avec la lourde tâche de civiliser un minimum le garçon. Le jeune homme et l’enfant nouent très rapidement une relation très forte. L’été s’achève, Haru repart à Tokyo, un accident de voiture tue son père et sa belle-mère sur la route qui les ramène de l’aéroport, et quelques années plus tard, nous le retrouvons, partiellement amnésique, devenu host, entre autres pour survenir aux besoins de ses deux autres frères, les jumeaux Aki et Shima.

maxresdefault

Il a tout oublié de cet été-là, et Ren, qui a désormais 15 ans, débarque du Canada pour venir vivre avec lui… Et entre leurs deux fichus caractères et celui des deux frangins sus-cités, va y avoir du sport !

Super Lovers est une série encore en cours, qui compte à ce jour sept tomes, dont les derniers, à mon avis, se traînent un peu. Je viens de me les relire pour fêter l’anime, si je puis dire, et autant ça commence très bien, et l’idée de montrer une relation qui évolue sur des années, entre deux personnages ayant une différences d’âge assez marquée, est vraiment très originale et intéressante, autant là, les voir jouer à « je t’aime moi non plus », à « je t’aime et je suis ultra jaloux et possessif mais j’assume pas vraiment », ça commence à être un peu long.

J’espère que ça va repartir avec le huitième tome, car franchement, ça reste très cool à part ça, les persos sont bons, les sous-intrigues développées sont intéressantes, et on regrette presque que certains personnages soient sous-exploités. Je trouve par exemple que les jumeaux pourraient vraiment gagner en envergure… Wait and see donc.

super_lovers_609141

Après, l’histoire reste un peu chelou et paradoxalement, c’est maintenant que Ren est ado que je la trouve presque dérangeante et c’est assez bizarre.

Autant comme je le disais, montrer une relation amoureuse qui évolue au fil des ans ne me gène pas, même si l’un des deux personnages concernés a 8 ans à la base. Haru n’est pas un pédophile, la relation est chaste et mignonne, on sent beaucoup de tendresse dans cette partie du récit.

m01

Par contre, que Haru, et alors que Ren, en bon ado de 15/16 ans bien bourré d’hormones, lui fait des avances plus que claires, ne pige toujours rien et/ou ne veuille pas franchir le pas, piégé dans une espèce de relation fraternelle dont il ne parvient pas à se dépêtrer,  alors qu’absolument personne autour d’eux n’est vraiment dupe, et qu’ils sont aussi jaloux et ultra-possessifs l’un que l’autre, je trouve ça peu cohérent et finalement assez maladroit, surtout, et là gros point noir, quand ça traîne sur beaucoup trop de chapitres à mon goût.

tumblr_o58lnm8ABY1twaio7o1_500

Ren est un gosse maladroit. Il met du temps à comprendre ce qu’il ressent, ce qu’il veut, et c’est normal, mais maintenant qu’il est au clair, que ça soit Haru, qui a près de 25 ans, ancien homme à femmes et ancien host, qui ne sache pas gérer, ça me parait moyen… Disons qu’il a déjà été trop loin pour se planquer derrière le « non il est trop jeune, faut pas », ce qui rend son comportement un peu bancal.

Mais bon, comme je disais, wait and see.

C’est pas rédhibitoire non plus, hein, ça reste très plaisant. Les persos sont globalement bien tenus et ça reste drôle et bien mené. Ca pourrait mériter plus de finesse… Mais je suis un public parfois exigeant quand on traite certaines thématiques. ^^

Voilà voilà. Si ça vous amuse, on peut en débattre dans les comm’. 🙂

Sinon, cette semaine, les chapitres 21 et 22 de Pour des siècles et des siècles. Après les évènements du chapitre précédent, Laslo et Salem sont obligés de trouver refuge au Paradis… Comment vont-ils y être accueillis ? Eh ben lisez et vous saurez ! 😀

Un petit bonus cette semaine…

Je vous parle souvent du Parc de la Tête d’Or, qui est juste à côté de chez moi. Arte lui a consacré un épisode de sa série Jardins d’ici et d’ailleurs. Ca se trouve ici en replay, ça dure 1/2h, et on apprend plein de trucs 🙂 ! Enjoy !

Très bonne semaine à tous 🙂 !

Ce contenu a été publié dans Abe Miyuki, Anges, Animation, Démons, Gay themed, Laslo, Manga, Parc de la Tête d'or, Pour des siècles et des siècles, roman, Salem, shonen-aï, Super Lovers, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Encore une histoire de frangins ! (+ Pour des siècles… 21 & 22)

  1. Leloir dit :

    Ah, l’adaptation de Super lovers, je me demandais justement si tu allais en parler :3
    J’attendais vraiment cet animé, et pour l’instant je ne suis pas déçue, je suis ça avec attention.

    Concernant le manga – que j’apprécie énormément malgré ses quelques défauts – il y a autre chose qui me gène, chez Haru. Autant l’histoire de Ren intrigue, donne envie d’en apprendre plus depuis le début, et m’a jusqu’à présent semblé cohérente, en accord avec le personnage, autant pour son frère, j’ai plus de mal à trouver le tout crédible. J’ai l’impression qu’on cherche à ajouter beaucoup d’éléments – l’histoire autour de ses yeux, l’accident, la solitude après, la culpabilité, et tout ce à quoi Aki fait allusion lorsqu’il s’énerve contre la mère d’Haru – mais qu’au final certains des thèmes sont vraiment effleurés, on n’en parle plus après, et c’est ça semble parfois mal amené. Même si ce n’est pas invraisemblable, j’ai du mal à cerner l’histoire de l’aîné et son vécu, au contraire de Ren qui m’intrigue beaucoup. Après, c’est une impression, ça peut toujours changer avec les tomes à venir, et ça ne m’a pas empêché de m’accrocher au personnage ^^

    De même, j’espère que ça bougera un peu plus entre eux par la suite, voir la situation stagner comme ça, ça devient parfois étouffant. Même si l’histoire tourne autour de leur relation, les voir interagir avec d’autres personnages autrement que pour parler d’eux – et développer par ailleurs ceux qui sont plus secondaires – ne ferait pas de mal 🙂

    • Ninou Cyrico dit :

      @Leloir : Moui, maintenant que tu le dis, c’est vrai que le back d’Haru est assez flou, et du coup pas super cohérent, surtout qu’il change un peu selon les moments et que c’est un peu dur de s’y retrouver… Ren est de fait plus simple et son back plus clair et plus cohérent, et plus crédible. Haru est pas super cohérent vu son âge et sa vie, je le trouve beaucoup trop immature, surtout dans sa relation avec Ren… Comme je le disais, il devrait savoir gérer ça…
      En fait, l’histoire gagnerait vraiment, on est d’accord, à s’étoffer en développant plus d’autres persos, d’autres intrigues, parce que là, c’est trop centré sur eux et comme ça stagne, ça devient un peu pénible… C’est dommage parce qu’on sent le potentiel de pas mal de trucs (les jumeaux, le cousin, etc) et que ça frustre de ne pas voir ça plus poussé.
      Bref, à voir la suite… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.