Nouvelles neuves de moi (+ Héritages 10)

Salut les gens 🙂 !

Encore merci à mon vieux coupain Adrien d’avoir remis le site en marche et désolée pour ceux qui ont eu peur 🙂 ! Tout va bien maintenant !

Désolée de passer si tard, je n’ai aucune autre excuse que celle d’être un peu déphasée… Je suis en effet rentrée hier de ma semaine de chat-sitting chez ma sœur et j’ai un peu de mal à atterrir. ^^’ Et puis, je suis tombée dans un livre et je viens juste de relever la tête…

Avant de vous parler du livre sus-cité, je voulais faire une pitite mise au point avec vous. Ca fait plusieurs fois qu’on me demande des nouvelles de la seconde époque du Chant des Drows. Alors déjà, merci beaucoup, ça fait super plaisir et elle va bien, merci aussi, elle pousse sagement dans son petit coin de ma tête et sur les pages du cahier vert qui lui est dédiée. Un jour, je me demanderai pourquoi j’ai écrit cette saga dans des cahiers verts. Bref. Donc, ça pousse. Mais je n’ai pas la fichue moindre idée de début de commencement d’hypothèse de prévision quant à sa date de sortie.

Je vous tiendrais bien sûr informés, il n’y pas de souci et sincèrement, ça me fait vraiment super plaisir que vous l’attendiez. 🙂 Mais sans vouloir vous refroidir, je vous rappelle (ou vous apprends pour certains) qu’il m’a fallu 9 ans pour écrire la première époque et que, comme pour elle, je prendrais tout le temps nécessaire pour ne pas sortir de la merde, toutes mes excuses d’avance pour l’attente occasionnée.

Mais vous avez le droit de réclamer, ça motive ^^ !

Voilà voilà.

Ceci étant dit, j’ai lu cette semaine un petit polar fort sympathique dont je voulais vous causer.

Ombres funestes de Josh Lanyon est le premier tome des zaventures d’Adrien English, paisible libraire gay de Los Angeles, auteur de polar à ses heures, qui apprend un matin que son meilleur ami s’est fait tuer. Ayant été vu se disputer avec lui la soirée qui a précédé sa mort, il est tout naturellement considéré comme suspect par la police. Sauf qu’il sait bien qu’il n’a rien fait, d’une part, et que quand sa librairie est ravagée par une visite impromptue d’autre part, lui craint plutôt d’être le prochain cadavre. Du coup, il décide de mener l’enquête…

Alors je n’en dirais pas plus, et un conseil : ne lisez pas le résumé du tome 2 avant d’avoir fini le 1 pour risque de spoil majeur.

Que dire de ce bouquin… Déjà que je l’ai dévoré en un aprem et que j’étais bien partie pour faire pareil avec le tome 2 jusqu’à ce qu’une connexion de neurones inopinée me rappelle que je devais venir vous causer un peu. C’est assez rare de me faire capturer comme ça…

On a là un très bon petit polar. Pas le plus haletant qu’il m’ait été donné de lire, mais une bonne intrigue, servie par un style très sympa, très drôle. Le récit étant à la première personne, on suit avec autant d’intérêt que d’amusement ou de peur les errements tant physiques que psychologiques d’Adrien, qui, pour aussi timoré qu’il puisse paraître, cache un sacré courage, pour ne pas dire une fichue témérité, quand nécessaire. Le tome 2 commence vraiment aussi bien. 🙂

Voilà voilà, donc si vous le croisez, vous pouvez y aller tranquille, c’est du bon 🙂 !

Moi je vous laisse tranquillement aller retrouver Alec et Matteo pour votre petit chapitre de la semaine. C’est encore un peu d’exposition mais ce coup-ci promis, promis, la vraie intrigue arrive !! Pour info, ça y est, vous m’avez rattrapée, donc souhaitez-moi bon courage pour arriver à vous pondre un petit chapitre par semaine à partir de maintenant 🙂 !!

Bonne semaine à tous 🙂 !

Ce contenu a été publié dans Adrien English, Alec, Chant des Drows, Coup de Coeur, Gay themed, Héritages, Josh Lanyon, Livre, Matteo, Maxiane, Merci !, Moi, Ombres funestes, Polar, shonen-aï, Site, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Nouvelles neuves de moi (+ Héritages 10)

  1. dit :

    Ah Josh Lanyon… Le drame de ma vie.
    J’ai découvert la série des Adrien English il y a 3 ans, et je l’ai violemment dévorée, ainsi qu’une bonne partie des oeuves de l’auteur. J’étais fascinée, touchée, hyper-enthousiate et admirative face à l’oeuvre d’un auteur de romance (polars aussi, oui) homosexuelle qui met en avant des héros que je croyais réaliste car je pensais que ça s’inspirait un tant soit peu du vécu de l’auteur.
    L’hiver dernier, j’ai découvert que l’auteur était une n-ième femme, qui s’est cachée derrière une identité masculine pour s’attirer le succès. Une part de mon coeur a gelé.
    Je suis loin de mépriser ou dénigrer le travail des femmes qui osent se lancer dans les arts impliquant des relations homosexuelle, malgré les embûches que ça représente dans des sociétés pas très ouverte (voire fermement contre) ce courant.
    Je trouve par contre malhonnête de se prétendre être un homme (chose rarissime), de se faire connaitre, de gagner des prix et de l’argent, et d’en profiter lâchement avant d’annoncer un jour que « lol! Je vous ai eu! Ne soyez pas surpris, j’ai laissé des indices tout le temps! Haha! Et puis franchement, je vivais cachée, ça aurait dû vous mettre la puce à l’oreille, lol! ».
    D’abord, les indices, je ne les ai croisé nulle part, madame!
    Ensuite…
    J’ai lu énormément d’oeuvres du genre depuis plusieurs années. Des bonnes, des mauvaises, des excellentes et des frustrantes.
    Avec Josh Lanyon, j’avais atteint une étape supérieur. J’avais le point de vue d’un homme. C’était tellement rafraîchissant! Tellement nouveau! Ca m’ouvrait tellement de perspectives… Et je me suis sentie terriblement trahie d’apprendre que ce n’était pas un homme.

    Je ne sais pas ce que ce message semble véhiculer, et je ne veux créer aucune polémique.
    Je veux juste partager une expérience très personnelle, et peut-être vous informer de quelque chose qui a été très important pour moi, et qui maintenant m’empêche de toucher à tout ce qui porte le nom de Lanyon depuis presque un an maintenant…
    (Oui oui, je n’ai même pas pu finir le roman que je lisais l’hiver dernier).

    Vala!

    • Ninou Cyrico dit :

      @Aï : Eh, salut, ça faisait longtemps 🙂 !

      Alors, pour te répondre… Tu m’apprends quelque chose, et effectivement, ce n’est pas très honnête de sa part de l’avoir joué comme ça. En y réchéflissant, c’est vrai que ça fait bien trop « BL de fille » pour un mec… Sans du tout dénigrer l’œuvre que j’ai vraiment beaucoup aimée, et c’est rigolo que j’ai pas tilté, la psychologie des persos est typique, même si plutôt bonne et vraiment plutôt bien gérée, d’un auteur féminin… Tiens, ‘faudrait faire lire ça à des mecs pour voir… :p

      Me demandez pas de vous expliquer, c’est du pur ressenti, je serai incapable de vous dire mieux…

      Après, comme je disais, autant je peux condamner la démarche et le « marketing » que ça a dû impliquer, autant je trouve que les romans restent très cool, et je trouve franchement dommage que tu t’en prives pour ça. Mais c’est vrai que mentir c’est moche, et je trouve ça d’autant plus bête qu’encore une fois, les romans sont bons et auraient à mon avis pu avoir leur succès sans ça. C’est dommage, parce que là, ça la décrédibilise…

      Bref, c’est balot… Mais ça m’empêchera probablement pas de lire le 3… ^^

      Après, y a plein d’autres livres très bien pour te remonter le moral… Tu as lu Les Loups de Riverdance ? ^^

      A bientôt !!

      • dit :

        Ca fait longtemps mais je suis toujours là!

        Je comprends bien que les romans de Josh Lanyon soient cool. Si je pouvais absolument être impartialement objective, je dirais que oui, c’est agréable, drôle, et souvent très recherché (l’un de ses romans se passe carrément dans un monde imaginaire régi par la magie, c’est dire).
        Mais c’était la première fois que je lisais du roman gay (après des années d’insistance de l’amie qui me l’a recommandé, et principalement parce que mon anglais n’était pas au top. mais grâce au yaoi, mon anglais va vachement mieux, merci XD), et le fait que l’auteur soit un homme avait joué un grand rôle à mes yeux.
        Même que quelque part, ça devait être la principale raison qui m’a poussé à lire ces romans (ça et le temps libre que m’occasionnait mon précédent job).
        Après bon. La vraie vie avait pris le dessus, j’ai changé de boulot et j’avais moins de temps à consacrer aux romans de Josh Lanyon (j’en ai vraiment lu BEAUCOUP, et j’ai relu plusieurs fois la série d’Adrien English, tu vas y être accro je te le promets. Je ne dirai rien de plus, promis aussi). J’ai essayé de continuer coûte que coûte, en ménageant un moment dans la journée, puis la nouvelle sur l’auteur est tombée…

        Maintenant les romans gays ne m’intéressent plus du tout. Je suis revenue gentiment au yaoi (et aux fanfics dérivées), mes critères de choix sont devenus plus sévères, j’ai limité mes intérêts (ou peut être que j’ai grandi, aussi XD) et j’ai décidée de rejoindre le culte voué à Yoneda Kou sur tumblr *ç*

        Les loups de Riverdance… J’en ai vaguement entendu parler, mais ça ne me dit rien, et l’internet de m’en dit pas grand chose.
        J’ai eu vent d’une trilogie intéressante (il parait), ça s’appelle Captive Prince. Les personnes qui en parlent le font avec beaucoup de passion et de respect.

        M’enfin voilà!

        • Ninou Cyrico dit :

          @Aï : Ben merci d’être toujours là alors ^^ !

          Perso, comme je disais, ça ne m’a pas bloqué.Si tu veux di bon polar vraiment gay, y a les Donald Strachey, là y a pas de doute sur le genre de l’auteur. Connais pas Captive Prince, vais chercher…

          Après, l’important, c’est surtout de lire ce que tu veux et ce qui te plaît. les goûts évoluent et c’est bien. J’aime beaucoup Yoneda Kou aussi. D’ailleurs le T4 de Twiterring Bird sort enfin en septembre au Japon, j’espère qu’on l’aura vite 🙂 !

          Merci d’être là en tout cas 🙂 !

  2. Pouika dit :

    Tu es de retour !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.