Faut que ça glisse !! (+ Héritages 22)

Salut tout le monde !!

Alors avant toute chose, je vous annonce ma présence, comme d’hab’, à la Japan Touch, cette année, avec, j’espère, une petite surprise si je la boucle dans les temps 🙂 ! Et euh, au cas où, je précise, ça ne sera pas le début de la Seconde Époque. ^^’

Aujourd’hui donc ‘faut que ça glisse, et non, je sais que vous allez être atrocement déçus, mais on ne va pas faire une étude comparative des différents lubrifiants disponibles sur le marché, on va juste parler patinage artistique.

Non, non, mais je comprends votre déception. Mais en fait j’y connais rien en lubrifiants parce que j’achète toujours les trucs de base et… BREF !!! Je m’égare, vous n’avez rien vu et je disais donc,  aujourd’hui on va parler patinage artistique !!

telecharger

Alors vous vous attendiez pitêtre à ce que je parle de cette série plus tôt, puisqu’elle cartonne, mais je ne l’ai regardé que la semaine dernière. Bon, ça m’a fait 5 épisodes d’un coup, ce qui est cool. Je n’ai pas encore vu le 6e, ben ouais, j’avais un chapitre à vous écrire, j’peux pas tout faire !!… Et donc, honnêtement, je ne m’étais pas du tout intéressée à cette série avant ça.

COMMENT ÇA TU NOUS AS SNOBÉS ?!

« COMMENT ÇA TU NOUS AS SNOBÉS ?! »

Certes, certes, j’avais tort. Mais déjà, il faut savoir que je ne suis pas fan des animes de sports en général. Ouais, ouais, j’ai suivi Olive et Tom et Jeanne et Serge quand j’étais pitite, mais maintenant, un peu comme les nekketsu, ces shonens basiques où le héros va lutter pendant 8567 chapitres/épisodes pour péter la gueule à 546 connards de plus en plus puissants, devenant de plus en plus puissant lui-même, montrant qu’à force de travail et de courage on peut arriver à tout, ben franchement… Ça me saoule. Surtout, d’ailleurs, à cause de la longueur de ces séries.

Yuri t'as vu la dame elle a dit qu'elle nous aimait pas...

« Yuri t’as vu la dame elle a dit qu’elle nous aimait pas… Dis tu me consoles ? – Euh Viktor, on nous regarde, là… »

Je n’ai rien contre cette morale, au contraire, je suis bien placée pour savoir qu’il faut des années de travail acharné pour arriver à ce qu’on veut. Si si, quand je relis ce que j’écrivais il y a 20 ans et ce que j’écris maintenant, il n’y a pas de doute. Vraiment. Il faut s’accrocher, il faut lutter, tout ce que vous voulez. Mais sur un arc ou deux ça me va, sur 25, ça me lourde.

Donc, sur les séries de sports, ben pareil, et en plus, n’étant absolument pas sportive moi-même, je n’ai tout simplement pas en main les connaissances nécessaires sur les sports pour profiter de ces séries. Ben ouais, quand on connait pas les règles d’un jeu, quel qu’il soit, le regarder c’est juste chiant…

Alors si j'aime bien marcher. Mais un shonen sur la marche, à mon avis, niveau tension et action, ça serait pas top.

Alors si, j’aime bien marcher. Mais un shonen sur la marche, à mon avis, niveau tension et action, ça serait pas top. Maiiiiis ce n’est que mon avis !

Bref, sport grml, images des présentations grml grml, résumé plus que classique grml grml grml, donc j’avais laissé ça de côté.

Là-dessus, la semaine dernière, devinez qui qui me balance une AMV de cet anime sur skip pour je ne sais plus quelle raison (si, la chanson, je crois) ? Ma chère Armelle Shinigami qui est troooooop à fond sur cette série. ^^ Merci donc, chère amie !

Et là, ben, je me suis dit plusieurs choses : déjà, qui était le c** qui avait choisi une image rendant aussi mal la beauté des personnages que celle qui était sur tous les sites qui présentaient la série ? 

yuri-on-ice-600-2024044

Sérieux ? Les persos sont moches et tous en survet’ aussi moches ! Franchement, les gens ? C’est qui le marketeux qui a sorti que cette image-là devait représenter la série ? Non parce que ‘faut le virer, vraiment !!

v0hk0zh

« Eh eh j’ai trop la classe !! »

Car j’admets que ce qui m’a vraiment conquise dans cette AMV, outre sa qualité propre, beau montage et superbe chanson, c’est vraiment la beauté graphique globale, le charisme des personnages et surtout, la qualité de l’animation sur les scènes de patinage.

Je ne suis pas une grande fan de patinage artistique. En vrai, on regardait ça, surtout aux JO, avec ma sœur et ma mère quand j’étais pitite et ado, mais depuis, je rallume pas ma télé pour ça. J’avais aussi assisté, une fois, aux finales des championnats de France quand j’étais au lycée, parce qu’ils s’étaient passés à Lyon. Rien qui m’ait transcendée. 

Mais j’admets que ça reste cool à regarder comme sport et donc que ça m’a plu, d’autant que comme dit plus haut, ces scènes sont vraiment bien animées. 

Non mais miam. Sérieux, miam.

Non mais miam. Sérieux, miam. désolée, c’est un fanart, je n’ai pas trouvé mieux…

L’histoire est classique : Yuri, un patineur japonais, se plante aux championnats du monde ou équivalent et est prêt à tout abandonner. Il rentre alors dans sa ville natale où, juste pour montrer à une de ses vieilles amies qu’il peut le faire, il exécute sans faute le programme du quintuple champion du monde, un Russe nommé Viktor, dont il est fan depuis toujours et qui, quoi qu’on en pense, à mon avis, se fait super chier tellement il est au-dessus de ses concurrents. Or, les filles de l’amie ont tout filmé et balancent ça sur Internet. La vidéo cartonne et tombe sous les yeux de Viktor qui, ni une ni deux, quitte la Russie pour venir au Japon devenir l’entraîneur de Yuri. 

"Rejoins-moaaaaa..."

« Rejoins-moaaaaa… »

Classique, mais fonctionnel. En plus, j’y peux rien, mais les histoire de transmission, sous toutes leurs formes, ici celle d’un mentor arrivé au sommet qui tend la main à celui qu’il a choisi pour prendre sa suite, car il a vu son potentiel, sont toujours des histoires qui me touchent particulièrement. C’est une récurrence dans mes propres histoires… Vous savez, j’écris un truc qui s’appelle « Héritages », en ce moment, par exemple. Popopom…

yuri-on-ice-04-620x350

Les persos sont tous très bien traités, même les persos secondaires sont intéressants et consistants et pas juste des stéréotypes là pour la déco. L’histoire évolue bien, les persos aussi et c’est souvent très drôle. Je m’attendais vraiment pas à ce que ça me fasse autant marrer. Ah qui n’a pas rêvé de devenir un délicieux porc pané… Ceux qui savent comprendront !! ^^

J’aime bien Yuri et j’admire la façon dont il est géré au niveau « design », si je puis dire, et surtout, la différence entre le petit binoclard si fragile et peu sûr de lui de la vie quotidienne et le patineur magnifique qu’il devient sur glace. Non, franchement, on passe de ça : 

yuri-on-ice-new-trailer

À ça :

yuri-on-ice-03-620x350

Si, si, je vous jure que c’est le même.

Si j’avais deux petits bémols à formuler, c’est d’une part que l’anime est trop rapide sur sa narration et malheureusement, si ça se confirme que ça ne fait que 12 épisodes, j’ai vraiment peur que ça soit beaucoup trop court par rapport au potentiel de départ. 

Ensuite, et ça c’est vraiment un détail de rien du tout, mais qui me saoule toujours un peu en 2016, pourquoi les persos ne parlent pas dans leurs langues ? Lorsque Viktor débarque au Japon, il s’exprime plusieurs fois en anglais, façon très cool de montrer qu’il ne parle pas bien japonais. C’est normal et ça rend bien. Ou plutôt, ça rendrait bien si dans le reste de l’anime, tous les Russes ne parlaient pas tous en japonais tout le temps, y compris entre eux en Russie !! En fait, là, y a un parti pris du coup très bizarre : soit tout le monde ne parle que japonais et ma suspension d’incrédulité fonctionne, elle est pas si farouche, et dans ce cas Viktor ne parle pas anglais, soit tout le monde parle dans sa langue et on sous-titre. Mais mixer les deux c’est chelou. Vraiment j’ai eu un petit bug.  

Pour finir, le moment que vous attendiez tous, oui, cet anime est clairement shonen-aï pour moi. Je suis sûre qu’on ne verra jamais le moindre bizou et que rien ne sera dit, mais bordel, là excusez-moi, c’est rien de dire que le reste suffit !! Et surtout que ça suffit tout court. Je n’en demande et n’en demanderai pas plus. Déjà parce que les fans s’en chargent, du plus, mais aussi parce que ce n’est pas nécessaire. La relation entre les deux hommes est suffisamment forte et belle pour qu’on ne soit pas obligé de rajouter une couche sentimentale. La relation de mentor à disciple est vraiment touchante et suffit.

tumblr_inline_oc9jzqnx1c1r5dkjv_540

Viktor est un personnage magnifiquement ambiguë, aussi sérieux et intelligent qu’il peut être dingue et irresponsable, beau, charismatique, sûr de lui et il est cohérent de le penser bi ou gay. Vraiment. Yuri est plus jeune et l’admiration, la fascination même, puis l’affection réelle qu’il ressent pour Viktor est indéniable. Vraiment.

(Non mais vouloir devenir un délicieux porc pané, quoi, quand même, si c’est pas une preuve d’amour ça… Pardon j’arrête. Mais ça m’a vraiment trop fait rire !! )

"Owi mon petit tonkatsu chéri..."

« Owi mon petit tonkatsu chéri… »

Mais qu’est-ce qu’on s’en branle de les voir se rouler une pelle ? Oui, on peut imaginer leur relation comme simplement amicale et filiale. On peut être aussi tactile avec ses potes, je vous jure que oui, surtout dans une relation de type filiale. Étreindre, dans des moments forts, quelqu’un qu’on considère un peu comme son enfant, quoi de plus normal ? Je rappelle qu’en plus, on parle d’un Russe. Les Russes sont connus pour s’embrasser sur la bouche pour se dire bonjour, tous genres confondus. C’est plus le fait que Yuri, un jeune homme japonais, peuple pas vraiment connu pour être tactile, lui, pour le coup, accepte ces contacts sans beaucoup résister, puis saute lui-même au cou de Viktor par moment (ou essaye, ceux qui savent comprendront aussi), qui pourrait poser question. 

yuri-on-ice-episode-5-recap-episode-6-spoilers

Le sujet n’est même pas posé dans la série, sauf à un seul moment, celui où Viktor demande à Yuri ce qu’il veut qu’il soit pour lui et, dans la liste qu’il propose, « petit ami » passe, mais Yuri ne répond pas oui et la question reste un peu en suspens.

Mais franchement, ce n’est pas un souci pour moi et je regrette que certaines personnes se focalisent là-dessus, en bien comme en mal d’ailleurs. Ami ou amant, ça n’a pas la moindre importance. Se limiter à ça, c’est refuser de prendre cette série pour ce qu’elle est : un anime sur la renaissance d’un patineur paumé, tombé au plus bas, qui va se relever et se révéler parce que celui qui l’inspire depuis son enfance va vraiment venir lui tendre la main pour l’entraîner, dans tous les sens du terme. 

Voilà voilà. Je vous ai encore pondu un roman, je suis désolée Gally !!! Un jour, promis, tu n’auras pas peur en déroulant une de mes news !!! 😉

Sur ce, pour celles et ceux qui sont encore là, je vous laisse en compagnie ben, surtout de Lou et Sigfried cette semaine, pour le chapitre 22 d’Héritages.

Très bonne semaine à tous ^^ !! 

Ce contenu a été publié dans Alec, Animation, Convention, Coup de Coeur, Fanart, Gay themed, Héritages, Humour, Japan Touch, Manga, Matteo, Moi, Non classé, Patinage, roman, shonen-aï, Yaoi, Yuri on Ice. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Faut que ça glisse !! (+ Héritages 22)

  1. Pouika dit :

    J’adore cet animé, car comme tu ids si l’anime ne va pas plus loin, tu peux laisser ton imagination faire le reste, le manga est super et les liens d’amitié sont super !

    • Ninou Cyrico dit :

      @Pouika : Moui :3 !! J’ai beaucoup aimé l’épisode 6, mais j’ai peur que ça tourne un peu en rond, la compet’ pure… On verra mais c’est toujours aussi sympa à suivre ^^ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.