Japex Loose des transports on Ice (+ Héritages 45)

Salut les gens !!

Allez, une ‘tite news à 3h, avouez, ça vous manquait…

Bon alors, avant de vous raconter la Japan Expo, une annonce rapide aux Parisiens et à tout hominidé de type homo sapiens ou affilié qui passerait par là : je serai samedi prochain au Salon du Livre Gay qui aura lieu à la mairie du IVe arrondissement de Paris, place Baudoyer, de 10h à 18h. Tous les livres seront en vente aux tarifs habituels, et y a plein d’autres auteurs sympas ! Viendez nombreux 🙂 !!

Voilà, ça, c’est fait. 

Reprenons donc.

Un petit bilan de la JapEx de cette année, officiellement baptisée  JapEx Loose des Transports on Ice, copyright SnnowW et moi ^^ !

On est parti si tôt que même les pubs du métro étaient pas encore réveillées, c’est vous dire…

Comme ma chère et irremplaçable amie et partenaire de salons et moi-même nous nous sommes un peu organisées en cata pour aller à Japan Expo cette année, on a dû se rabattre sur les Ouibus pour aller et revenir de Paris, et ben, c’est plutôt cool quand un accident sur l’autoroute ne coupe pas cette dernière 3 ou 4h, j’imagine… Parce que là, du coup… On a eu la chance dans notre malheur que le chauffeur puisse nous déporter sur une aire d’autoroute à temps pour ne pas être coincés dans le bouchons de 7 kilomètres qui s’est formé suite à l’accident sus-cité.

Mais bon, du coup, on est arrivées à Paris vers 16-17h au lieu de 13 quoi… Et le temps qu’on trouve le RER, qu’on fasse nos pass Navigo pour la semaine, et qu’on reprenne le RER jusqu’à Roissy, puis la navette pour l’hôtel, on est arrivées à ce dernier vers 19h et sans grande surprise, on s’est écroulées rapidement !

Le jeudi matin, j’étais donc sur le stand d’A Fleurs de Mots (encore merci, les coupines), mais bon, c’était calme, à cause d’un prix d’entrée assez prohibitif (dû à la projection d’un film Pokemon si j’ai bien suivi).

Notre zoli stand !

Du coup, j’en ai profité pour aller saluer les autres coupins/coupines et c’est au détour du stand de BL&Co (dont nous regretterons la disparition, mais ça a été une belle histoire) que j’ai croisée une journaliste qui s’intéressait à Yuri on Ice. On a papoté 10/15 mins, et comme ceux d’entre vous qui me suivent sur Facebook le savent déjà, j’ai eu la surprise dimanche soir de découvrir qu’elle bossait en fait pour la rubrique Pixels du Monde et de me retrouver citée dans un article globalement plutôt bon. Encore merci à elle ! 

Transition subtile pour vous dire qu’avec la venue des deux mamans de la série, sa scénariste Mitsuro Kubo et sa réalisatrice Sayo Yamamoto, la série était à l’honneur cette année. Je vous reparlerai de la conférence et des dédicaces plus loin. On a croisé beaucoup de cosplays…

Et côté goodies, jeunes créa et amateurs, c’était assez impressionnant à quel point on en voyait à peu de chose près partout…

Pas trop grand chose à raconter sur le jeudi et le vendredi, à part Loose des transports – Épisode 2 le vendredi soir !!… SnnowW et moi étant encore level 1 en RATP, nous avons pris le bon bus dans le mauvais sens et avons dû attendre 3/4h qu’un bus passe dans le sens inverse… Alors, à quelque chose malheur est bon, puisqu’une petite famille japonaise avait fait la même erreur et comme leur hôtel était près du nôtre, on a pu les raccompagner. J’aurais pas voulu être à leur place, perdu dans un bled paumé d’un pays dont ils ne parlaient pas la langue… ^^’ 

Samedi et dimanche, j’étais visiteuse et donc, plus libre de mes mouvements. J’ai tracé dans la foule samedi matin pour tenter d’avoir le bon pour la dédicace des deux dames de Yuri on Ice, mais malheureusement, nous sommes arrivées trop tard pour le premier arrivé, premier servi et nous n’avons pas gagné au tirage au sort. Deux heures donc de perdu à poiroter pour rien, en bonne compagnie cela dit, puisque nous papotions avec une autre fan de Yuri on Ice. Merci à elle pour ce bon moment si elle me lit 🙂 !

A noter que ce système de tirage au sort informatique est une cata, dans le sens où il prend entre 1 et 2 minutes par personne, ce qui est beaucoup trop long quand des centaines de personnes attendent. Bref, JapEx, quoi… Pas fichu de faire le basique comme il faut, on en reparle dans un instant avec la conférence, et en plus, ça se complique la vie avec des trucs invraisemblables dont on se passerait bien…

 

Mais bon, a posteriori, c’est ces deux heures de poirotage et la course dans la foule avant qui m’ont permis d’avoir la dédicace le dimanche, donc comme je disais, à quelque chose malheur est bon.

Comme nous n’avions rien d’autre à faire, envie de nous asseoir un peu et surtout aussi envie d’être assises pendant la conférence de Mitsuro Kubo et Sayo Yamamoto, nous sommes allées bien en avance dans la salle, bien trop petite, où elle allait avoir lieu nous poser.

Et là euh… Nous avons découvert avec stupeur que la conférence pompeusement appelée « les paysages de Your Name », c’était plus ou moins les photos de voyage de deux clampins qui avaient fait un tour au Japon dans les endroits qui avaient inspiré le film…  Sympa mais bof… Le pire ayant été la conférence suivante : soit disant un truc que comment les mangas/animes avaient commencé à se répandre à l’international dans les années 90… Cinq invités plutôt pointus et les 3/4 des questions consistaient à leur demander en gros « vous avez bossé avec (inclure ici le nom d’un grand réal japonais), comment c’était ? »

Je vous jure que c’est pas une blague, mais sérieux, j’en ai trouvé ça insultant pour les gars présents. En plus, vu leur CV, je suis sûre qu’ils auraient eu des choses bien plus intéressantes à raconter. Là sérieux, très très gros bof.

Et vous voulez la cerise sur la gâteau ? Comme en plus, bien sûr, ils ont fini en retard, ils ont osé raccourcir la conférence suivante, c’est à dire celle pour laquelle on était venues, et ce alors même que la salle était blindée de monde, des tas de gens assis par terre. Les deux autrices de Yuri on Ice n’ont eu droit qu’à 3/4h. 

Gros grrrr là.

Dessin réalisé en direct par Mitsuro Kubo au début de la conférence. je cite : Victor cosplayé en français et Yuri en mode Japonais bourré. Mais bon, la fille de Reimois que je suis lui pardonne, puisque c’est au champagne. Pour info, Emil est là dans le coin parce que c’était le jour de son anniversaire.

Alors, ça a été super quand même, elles étaient vraiment sympas, le public très réactif. On s’est bien marré et ça s’est fini en chantant en chœur History Maker, que demande le peuple… Une date pour le film, mais pas d’infos là-dessus, juste l’assurance qu’on en saura plus sur le passé de Victor et qu’elles ont commencé à y travailler. 

Mais bon, gros grrrr quand même sur la très très mauvaise gestion du timing là. Rogner sur la conférence de deux invités phares parce qu’on a laissé trainé une conférence passable, c’est vraiment du grand n’importe quoi.

Bon, j’en viens au dimanche et c’est là que tout a bien fini à cause ben de ma tendinite au genou droit…

Parce que ce petit enfoiré avait, dès samedi aprem, commencé à me faire sentir que j’allais grave lui payer la course du matin et la longue attente de la dédicace.

Dimanche matin, je boitais donc assez pour amèrement regretter de ne pas avoir ma canne. SnnowW m’a littéralement prêté une épaule pour me permettre d’atteindre l’entrée où, joie !!, le staff a accepté de nous laisser passer par la « voie rapide » réservée aux blessés/handicapés. Cerise sur la pompon, arrivées à l’espace de retrait des bons de dédicaces, le staff a aussi accepté de nous laisser passer devant, alors que je lui ai juste demandé où je pouvais me poser pour attendre, ce qui fait que nous avons cette fois eu nos bons sans poiroter des plombes. 🙂

Leitmotiv du salon : à quelque chose malheur est bon. Mais pour ceux que ça intéresse, je traîne encore un peu la patte, mais ça va mieux.

J’ai demandé Victor et SnnowW Yuri 🙂

J’ai donc eu le bonheur de rencontrer, trop rapidement, ces deux femmes que j’admire très sincèrement pour avoir l’une créé une histoire et des persos fabuleux et l’autre avoir su les animer et les mettre en scène avec une telle maestria. Croyez-moi ou pas, mais j’ai vu et revu Yuri on Ice et je ne cesse de m’émerveiller de toujours découvrir des détails nouveaux à chaque fois. Cette série est un chef d’œuvre. Et je leur souhaite une très longue carrière à toutes les deux.

Maxiane : Bylonn ? Ben qu’est-ce que tu fous là ? Bylonn : Toi aussi tu attends la suite de ton histoire ? Victor : Da. (Oui) Bylonn : Santé. Victor : Dasdrovié. (santé.) Yuri : Vik’toru ? Koko deska ? Ah, anata ga… Eh ? Dare ? (Victor ? Où es-tu ?… Ah, te voila… Eh ? Qui c’est ?)

Et surtout, j’ai pu leur remettre en main propre mon roman, son résumé en japonais sur lequel j’ai bien sué (encore merci à Aïko du coup de main !!), la fanfic et son résumé en anglais, ainsi que la lettre que j’avais rédigée pour elles, et le dessin que j’ai fait pour l’occasion. Et aussi une boite de biscuits roses de Reims, que j’espère, elles ont mangé avec du champagne comme je leur ai conseillé.

Et miam avec HV Gavriel le midi, vite fait entre deux séances de dédicaces pour elle. Toujours un plaisir de te voir madame !! 🙂 A bientôt j’espère 🙂 !!

Dédicace du tome 6 de Sentai School !!

J’ai aussi pu faire dédicacer ce jour-là le 6e tome, enfin disponible, de Sentai School. Enfin, après des années de galères, ses auteurs ont pu récupérer les droits et reprendre cette excellente série 🙂 !! Foncez, c’est toujours aussi bon 🙂 !!

Voilà voilà.

Allez, on finit avec la traditionnelle photo de retour de salon… Mon lit s’est retrouvé bien encombré… Du coup, je vous ai fait des gros plans…

En conclusion, ben super salon malgré tout, très contente d’avoir croisé tous les coupins/coupines, vu ce que je voulais, avoir les dédicaces que je voulais, tout ça tout ça.

On  est rentré lundi sans trop de galère, mais on était pas ici avant 23h et argh. Le bus n’a pas pu rouler aussi vite que voulu à cause de la pluie, du coup, 6h de retour, plus 1/2h de TCL après, et encore 15 mins de marche. 

Voilà voilà, je crois n’avoir rien oublié d’essentiel…

Je vous laisse donc avec le chapitre 45 d’Héritages.

Bonne semaine à tous !!

Ce contenu a été publié dans Alec, Animation, Bande dessinée, BD, Bylonn, Cardona, Chant des Drows, Comic, Convention, Crazy Love, Dessin, Fanart, Fanfiction, Fantasy, Festival, Figurines, Gay themed, Héritages, Heroic Fantasy, Humour, HV Gavriel, Intégrale, Japan Expo, Kimi no namae ha, Livre, Loups de Riverdance, Manga, Matteo, Maxiane, Merci !, mm, Moi, MxM, Patinage, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, Sentai School, shonen-aï, Super héros, Torta, Viktor, Yaoi, Yuri, Yuri on Ice, Yuuri. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Japex Loose des transports on Ice (+ Héritages 45)

  1. SnnowW dit :

    Tu as oublié le moment où, arrivées à Perrache à 22h30, les escalators étaient coupés, et on a dû porter nos ENORMES sacs dans les escaliers sous le regard (pas du tout) vif de plusieurs militaires qui n’ont pas daigné nous filer un coup de main. Et aussi la course à l’ascenseur pour pouvoir descendre dans le métro.

    • Ninou Cyrico dit :

      @SnnowW : Argh, je crois que on cerveau épuisé avait préféré oublier ça… ^^’ C’est vrai que la partie de « trouve le bon ascenseur pour descendre dans le métro » était assez épique… Pour finir en beauté !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *