Enquêtes en cinq tomes et demi (Adrien English – Bilan)

Salut les gens 🙂 !!

En ce beau dimanche ensoleillé et alors même que je me morfonds d’être interdite de soleil pour les mois à venir (je radote, je sais, mais ça me saoule !!!), j’en ai profité pour bouquiner parce que bon, ça occupe et ça fait penser à autre chose.

J’ai donc fini la série des Adrien English, donc je vous avais déjà causé un peu il y a euh, un moment, quand je l’avais commencée. 

Cinq tomes et demi, en comptant la grosse nouvelle de Nowel, à ce jour. Version française tout à fait lisible. pas la meilleure trad que j’ai lue, mais rien d’illisible non plus. 

Alors, je vais essayer de pas trop spoiler, mais bon, vu ce qu’on peut déduire rien qu’en lisant les présentations officielles, je trouve que cette série ne fait pas beaucoup d’efforts pour garder un certain nombre de secrets. Un peu dommage pour des polars…

Je vous avais dit à l’époque que le résumé du tome 2 m’avait fait tilter un truc sur le 1 ? Ben on peut suivre la trame principale, le fil rouge de la série, rien qu’en lisant les résumés des tomes les uns après les autres. Sérieux, c’est vraiment dingue. Pire, il y a carrément un des tomes (je dirai pas lequel) qui, si vous pigez de qui le titre parle, va carrément vous spoiler qui est le coupable de ce tome-là. Et c’est même pas un souci de trad. :s

 Je vais essayer de ne pas spoiler, ici, les sous-intrigues de la séries, à savoir les résolutions des affaires propres à chaque tome, mais j’aimerai bien parler un peu de ce fil rouge et donc, je vais devoir spoiler un peu sur ça. Toutes mes confuses !! 

Pour faire un bilan rapide avant d’entrer dans le détail pour les personnes qui voudraient mon avis sans entrer dans le territoire sombre et maudit du spoil, globalement, je reste sur mon avis initial. C’est une honnête petite série de polars plutôt bien menée, avec des intrigues sympas, pas transcendantes, mais sympas, des personnages bien foutus, un héros attachant, parfois un petit manque de subtilité et en vrai, j’ai quand même trouvé le 5 en dessous des autres, tant sur l’intrigue un peu plus faiblarde que sur une chose moins marquée dans les autres et dont je me passais très bien : les tergiversations de midinette du héros concernant ses sentiments. Bien trop prononcées pour un trentenaire ayant eu la vie qu’il a eu à mon sens. Là, on sent vraiment que l’auteur est une femme et ce côté prise de tête sentimentale ne colle pas vraiment ni à son personnage, ni à cette série et c’est vraiment dommage. Mais bon, le tome « 5.5 » repart sur de biens meilleures bases et j’ai donc espoirs que si la série continue, ça soit en bien.

 

Bon, ceci étant dit, c’est ici qu’on spoile un peu en essayant de pas trop plus en dire que ce que l’éditeur dit lui-même.

Le fil rouge de cette série est la relation compliquée du narrateur, le Adrien English du titre, et du policier qu’il rencontre dans le premier tome, Jake Riordan. Jake est clairement pour moi le personnage le plus intéressant de la série, dans le sens où c’est celui qui a le parcours et le développement le plus intéressant à mes yeux.

Homosexuel refoulé bouclé dans un placard en titane, Jake est un lieutenant de la police de Los Angeles qui rencontre Adrien lors d’une enquête sur un meurtre. Adrien est suspect et Jake fait son job, mais l’attirance entre le libraire gay assumé et le policier refoulé est rapide et sincère. Notre héros innocenté, la relation reste chaotique et pour la faire évoluer, l’auteur a la bonne idée d’isoler les deux hommes, dans le tome 2, les sortant de la ville pour leur permettre de se rapprocher plus intimement. ^^’

 

Ca ne suffit pas à ouvrir le placard et Jake continue à mener une double vie, tétanisé par la peur que son secret soit découvert. Peur qui le conduira à finalement rompre plutôt brutalement avec Adrien en choisissant de rester dans ses mensonges, en épousant la femme avec laquelle il sort officiellement.

Les deux hommes se retrouvent deux ans plus tard au hasard d’un autre meurtre sur lequel le policier enquête. Pour se découvrir désespérément attirés l’un par l’autre, encore, mais cette fois, une série d’évènements vont faire voler le placard en titane en éclats. Car non, Jake ne peut pas tout sacrifier pour son secret. Ce tome-là est vraiment très bien mené et la relation des deux personnages y est vraiment bien vue, entre attirance, regret, colère, rancune et ce fichu amour qui ne veut pas lâcher.

Et c’est là qu’on en arrive au 5e bien plus maladroit, où, si Jake, enfin libéré de ses mensonges, de sa double vie et de son mariage, reprend pied dans sa nouvelle vie, les jérémiades et « oui mais non » d’Adrien sont vraiment pénibles et plombent le récit. Non mais sérieux mec, ça fait 3 ans (et 4 livres) que tu es fou de ce gars, maintenant qu’il est enfin libre et te fait bien comprendre qu’il veut revenir pour de vrai, non, je ne crois pas une seconde au fait que tu mettes autant de temps à lui tomber tout rôti dans les bras !! C’est pas comme si on avait le moindre doute de notre côté en plus !! 

Car le suspens n’est pas vraiment dans cette intrigue-là. Personnellement, même si j’admets avoir été bien aiguillée par les résumés, je n’ai jamais vraiment douté de la résolution heureuse de cette romance. Le récit et son ambiance ne se prête pas à un drame, on est quand même dans du polar gentillet sans trop de cadavres ou alors pas de personnages qu’on connait assez pour s’y être vraiment attaché. Ce qui est pratique pour faire passer la pilule… C’est vraiment pas avec ça que vous ferez des cauchemars.

Et là-dedans, Jake est présenté comme un type droit, sincère et honnête dans son boulot et les convictions morales qui vont avec. Certes, il est emmêlé dans ses mensonges, mais justement, c’est bien au moment où il comprend que ces derniers vont à l’encontre de ses convictions et de son réel devoir de flic qu’il craque. Parce que malgré tout, c’est un type droit, sincère et honnête. Qui assumera donc, derrière, tout ce qu’implique son coming-out, démission, divorce et perte de ses proches inclus.

En fait, le personnage est cohérent et assez touchant. On a affaire à un homme à la situation établie, policier reconnu d’une quarantaine d’années, aimant son boulot et le faisant bien, désireux d’évoluer sans être un carriériste acharné, fils aîné, reconnu aussi par sa famille, Irlandais catholiques, tous policiers, qui lutte contre ses penchants, car ils risquent juste de lui faire tout perdre. Qui pourrait lui en vouloir d’avoir peur ? 

Le parallèle avec Adrien est d’ailleurs intéressant aussi à ce niveau. Issu d’un milieu très aisé, le libraire a lui été élevé par une mère, certes sur-protectrice (et c’est un euphémisme), mais aimante et qui ne l’a jamais rejeté ni pour ses mœurs, ni pour rien. Non, elle râle et se mêle de tout, de façon vraiment horripilante pour lui et plutôt marrante pour le lecteur, mais il n’a pas cette pression sociale et familiale dans laquelle survit comme il peut son amant. Et c’est aussi ça qu’Adrien doit finir par comprendre, pour lui pardonner ce qui a pu mal se passer, le mal qu’il a pu lui faire. Adrien reste plus naïf, très attachant aussi, et incroyablement doué pour se mettre dans la merde, en grande partie, justement, par naïveté… 

Et ça fait donc sacrément du bien de les voir enfin roucouler, ces deux crétins !!!

Bref, une petite série sympa que je vous conseille quand même, car ça reste du bon polar bien foutu, avec un héros qu’on aime suivre et un autre héros qu’on a pas mal envie de baffer, dont on espère qu’il s’en sorte, parce que c’est un mec bien qui mérite de s’en sortir.

Vala vala.

Dites voir, je vous ai encore pondu un truc de six pieds de long, là, moi…

Pff.

Et je me demandais pourquoi j’avais faim et que je commençais à fatiguer…

Bon ben je vous laisse, hein !!! 

On oublie pas mes petits livres en promo sur Amazon !! Notez, partagez, commentez, ça m’aidera beaucoup, merci !!! N’oubliez pas que je ne peux compter que sur vous pour me soutenir 🙂 !!

Très bonne semaine à tous 🙂 !!

Ce contenu a été publié dans Adrien English, Amazon, Bylonn, Chant des Drows, Détective privé, Erwan Perdreau, Esotérisme, Fantastique, Fantasy, Gael, Gay themed, Guillaume, Intégrale, Josh Lanyon, Lemon, Livre, Long is the road, Long is the road... Hard is the way, Maxiane, Merci !, mm, Murmure d'une vie, MxM, Nouvelle, Occultisme, Ombres funestes, Orages, Polar, Promo, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, Shane Callahan, Shane Dean, shonen-aï, Sous le sapin, Tsume, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *