Cui cui piou piou piou (Un oisillon sur le rivage)

Salut tout le monde 🙂 !

Une petite newzette en avance parce que je vais un pitit peu être de salon après et que donc, je n’aurais pas trop le temps de vous causer. ^^

Je rappelle que je suis à la Japan Touch tout le WE, sur le stand de l’Espace Lyon Japon, B36.1. J’aurais tous mes bouquins et d’autres bricoles. Venez nombreux, ça sera sympa. Et si vous ne pouvez pas demain parce que vous êtes occupés, soit à râler avec des gilets jaunes, soit à rester planqués chez vous pour éviter les dits-gilets, ben venez dimanche, ça sera sympa pareil.

Sinon, pour tous les gens qui n’ont ni gilet ni Japan Touch sous le coude pour s’occuper ce WE, je vous propose un chtit peu de lecture pour quand même ne pas rester à rien faire.

Déjà, vous avez bien sûr tout mon site, y a de quoi faire. ^^ Mais sinon…

Un oisillon sur le rivage est un one shot de Minaduki Yuu et surtout une putain de très bonne surprise d’IDP, collection Hana.

Je ne l’attendais pas particulièrement, je ne le connaissais pas. C’est juste une amie qui m’a dit qu’il était bien (merci d’ailleurs, Mel !!), du coup, en dévalisant la librairie (pour info aux Lyonnais qui l’ignorent : les IDP sont dispo à la librairie Glénat de la Part Dieu), l’autre jour,  je me le suis pris et whoow. Ben c’est bien !! 🙂

 L’histoire est celle de Yûichi, salaryman des plus basiques, normal, pour ne pas dire banal… Le brave gars de base, quoi, qui, suite au décès de ses parents et de sa sÅ“ur dans un accident, a récupéré la garde de son neveu, Ayumu, petit bonhomme taciturne et triste, comme on le serait un peu à sa place. Aménageant dans une nouvelle ville pour repartir à zéro, les deux cohabitent comme ils peuvent, entre l’adulte maladroit et l’enfant renfermé. Et c’est un peu par hasard qu’en cherchant à manger un soir, ils rencontrent Ryo, gérant d’une épicerie fine du coin, le beau grand ténébreux de service, qui les accueille fort sympathiquement, même si ce n’est pas tout à fait désintéressé (il a besoin d’un coup de main pour faire ses courses le lendemain). Entre ces trois-là va alors se nouer lentement les liens d’une belle histoire qui pourrait bien les sauver tous les trois.

Je dois admettre que j’étais un peu sceptique sur le plot de base. Ca sonnait très classique et j’avais peur que dans les faits, comme trop souvent, les deux mecs se sautent dessus en un chapitre ou deux et hop, on meuble avec deux-trois bricoles pour finir l’histoire et c’est plié. Sauf que non, ce manga s’est révélé être une histoire comme je les aime de plus en plus : une belle histoire qui prend son temps, qui pose ses persos, ses enjeux, son ambiance, bref, un vrai récit et pas juste un prétexte.

Si le dessin est très beau, il sert une histoire qui ne l’est pas moins et des personnages superbement construits, dévoilés petit à petit avec finesse au fil des pages. 

Ainsi, si Yûichi se révèle finalement bien moins banal et mollasson qu’il ne le semble a priori, Ryo est, lui, une merveille d’ambigüité, aussi beau que cabossé par une belle vie de merde qui l’a laissé bien déglingué, et le petit Ayumu non plus ne se résume pas au mignon petit gosse triste de service. Et même les autres persos, qu’on ne fait que croiser, ne sont pas que des ombres. 

Petit détail, comme la collection l’indique, c’est très soft.

En résumé, c’est vraiment un beau récit, une belle histoire, qui, comme je le disais, prend son temps pour se raconter, ce qui fait vraiment du bien au milieu de la production actuelle. J’ai personnellement de plus en plus de mal avec les histoires où les gars concluent en 3 pages de façon totalement surréaliste pour enchainer derrière des situations souvent prétextes à des rebondissements pas beaucoup plus crédibles… Ou alors, ça a intérêt à être au minimum drôle.

Ca doit être mon grand âge… ^^’

Sur ce, je vous abandonne, j’ai un petit salon à préparer. 😉

Je vous souhaite un bon WE, j’espère vous voir… Mais sinon bon WE et je vous aime quand même !! 

On oublie pas mes petits livres en promo sur Amazon !! Notez, partagez, commentez, Ã§a m’aidera beaucoup, merci !!! N’oubliez pas que je ne peux compter que sur vous pour me soutenir 🙂 !!

Bonne semaine aussi, prenez soin de vous 🙂 !!

Ce contenu a été publié dans Amazon, Anticipation, Bande dessinée, BD, Bylonn, Chant des Drows, Convention, Coup de Coeur, Erwan Perdreau, Esotérisme, Espace Lyon Japon, Fantastique, Fantasy, Festival, Gael, Gay themed, Guillaume, Heroic Fantasy, Intégrale, Japan Touch, Lemon, Livre, Long is the road, Long is the road... Hard is the way, Manga, Maxiane, Minaduki Yuu, mm, Moi, Murmure d'une vie, MxM, Nouvelle, Occultisme, Orages, Polar, Promo, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, Science fiction, Shane Callahan, Shane Dean, shonen-aï, Sous le sapin, Tsume, Un Oisillon sur le rivage, Une Histoire de famille, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.