Patrimoine et amitié improbable (Méliès et BL Métamorphose)

Salut les gens !

Merci beaucoup à mes Tipeurs, Shinigami, 0TitAnge0, Eric, de leur soutien ! Le chapitre 42 du Petit Papillon les attend sur la page dédiée ! 🙂 N’hésitez à pas venir aussi me soutenir pour avoir le chapitre en avance et d’autres cadeaux selon vos dons ! 🙂

Avant de vous parler manga, je voulais attirer votre attention sur une chaine youtube que j’aime beaucoup, mais sa dernière vidéo en particulier : La Manie du Cinéma, une jolie rouquine passionnée et donc passionnante qui parle de cinéma sous plein d’aspects très intéressants.

Sa dernière vidéo m’a beaucoup émue, tant sur le fond que sur la forme. Passionnée par Georges Méliès et son travail, elle nous embarque dans son enquête sur comment la Cinémathèque et ses alliés divers retrouvent et restaurent ses vieux films. C’est intéressant techniquement, c’est très émouvant et ça m’a personnellement renvoyée aux problématiques similaires que j’ai pu croiser en bibliothèques sur la préservation de notre patrimoine culturel.

La culture n’a pas de prix et est tout sauf “non essentielle”. La part du PIB de la culture en France, tous métiers confondus, est supérieure à celle de l’automobile. C’est à savoir, à répéter, à marteler, n’en déplaise à des dirigeants qui pensent trop “CAC40” pour que ça les touche.

Ah ben oui, la culture, ça se joue pas en bourse (et on voit ce que ça donne quand les financiers s’en mêlent, n’est-ce pas Disney), on n’a pas, toujours pas, la formule magique pour créer un chef d’œuvre, comment ça pourrait intéresser des gens qui ne pensent qu’en rentabilité maximum et à court terme, le plus court possible…

Bref, la culture est essentielle. La préserver est essentielle, pour nous et pour l’avenir, merci à La Manie du Cinéma de nous le rappeler et ne l’oublions jamais. 🙂

A ce sujet, pour ceux qui l’ignoreraient, les cinémas rouvrent enfin mercredi !!!! Et il va falloir y aller, ‘faut relancer la machine là, je compte sur vous ! (Perso j’ai déjà 4 films de notés rien que pour cette semaine…^^)

Ceci dit, un peu plus de légèreté cette semaine avec mon avis sur un petit manga très feel good et sympathique aussi, une petite série en 5 tomes qui n’est pas vraiment, d’ailleurs, sans rapport avec cette histoire de transmission et de liens qu’on doit nouer entre générations.

BL Métamophose est donc une petite série de Kaori Tsurutani, disponible chez Ki-oon.

L’histoire est mignonne, simple, mais touchante.

Yuki, énergique veuve de 75 ans, vit sa petite vie tranquillement jusqu’au jour où, un peu par hasard, elle entre se mettre au frais dans une librairie et y achète un manga, séduite par sa jolie couverture, sans savoir qu’elle vient d’acheter un petit shonen-aï, une romance entre garçons.

A noter que les mangas ayant explosés au Japon dans les années 50/60, il n’y a absolument rien d’anormal ni même d’extraordinaire qu’une personne de cet âge-là en lise. Ce n’est pas ça la question, d’ailleurs, le personnage se fait la réflexion qu’elle n’en a pas lu depuis longtemps. La question est qu’elle découvre le yaoi.

Ce point précisé, notre petite mamie apprécie grandement son achat et n’a qu’une idée en tête : aller acheter la suite.

C’est alors qu’elle va se lier avec la toute jeune apprentie libraire du lieu, Urara, qui avait déjà initialement été très surprise de voir cette petite mamie acheter le tome 1, et qui est également fan de yaoi, mais doit, elle, vivre sa passion dans le secret.

Urara a 17 ans, est au lycée, peu intégrée socialement et clairement un peu paumée.

Et c’est comme ça que ces deux solitudes vont se croiser et finalement se rapprocher, et qu’entre cette vieille dame encore pleine de vie, de curiosité, et cette ado introvertie et mal dans sa peau va naître une amitié aussi improbable que forte, sortant la vieille dame de sa petite vie bien rangée et poussant la demoiselle à aller de l’avant, à oser des choses qu’elle croyait hors de sa portée, à, peut-être, trouver sa voie. 

La fin très ouverte, et peut-être un peu abrupte, laisse ce point en suspens, mais Urara a sans conteste évolué et on la sent bien moins perdue, plus armée pour son avenir.

En écrivant ces lignes, je repense à la tirade du personnage que Misterfox jouait dans la vidéo d’Inthepanda sur Tim Burton, dont je vous avais d’ailleurs parlée à l’époque, sur l’importance de nos pratiques culturelles dans nos vies, sur ce qu’elles les influencent, via notamment les rencontres humaines qu’elles peuvent impliquer. 

A ce titre et sans que ça spoile grand chose, la scène où Yuki rencontre l’autrice du fameux yaoi qui a tout lancé (et qui s’appelle Komeda Yu… Je soupçonne un petit clin d’œil à Yoneda Ko… Mais bon… 😉 ) et la remercie de l’avoir écrit, car sans ça, Urara et elle ne se seraient jamais connues, est extrêmement touchante.

Bref, si BL Métamorphose n’est pas le manga du siècle, c’est une belle histoire, une jolie tranche de vie et le tendre et touchant récit d’une très belle amitié transgénérationnelle, et ça, ça fait du bien, du bien à lire, du bien à ressentir.

Je vous le recommande donc tout de même chaudement, pour passer un bon petit moment loin du marasme ambiant. 🙂

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. J’attends vos avis en comm’, je vous dis à la semaine prochaine pour la suite du Petit Papillon, pour ceux qui n’y ont pas droit cette semaine. 🙂

En attendant, prenez soin de vous et bonne semaine à tous !

Publié dans Adel, Bande dessinée, BD, Bibliothèque, BL Métamorphose, Cinéma, Coup de Coeur, Gay themed, Le Petit Papillon, LGBT+, Livre, Manga, Manie du cinéma, Micro-nouvelle, MLM, mm, MxM, Nathanael, Romance MM, Romance MxM, shonen-aï, Tipeee, Tranche de vie, Yaoi | Laisser un commentaire

JdR et papillon… (Le Petit Papillon 41)

Salut les gens !

Je vous rappelle ma présence ce WE au salon virtuel Nickel Dark Reroll ! Viendez jouer et causer ! 🙂

Sinon, cette semaine, le chapitre 41 du Petit Papillon, où on avance encore tranquille… ^^ RV sur Tipeee pour ceux qui voudraient la suite dès la semaine prochiane !

Sinon, je vous partage ici les quelques textes courts que j’ai rédigés sur Facebook cette semaine. ^^ Je vous rappelle le principe : vous postez une image, j’en tire une au sort et je dois écrire une micro-nouvelle dessus le lendemain.

Je leur ai créées une page dédiée sur le site. 🙂

Lundi :

“La soirée avait été très sympathique et ni lui ni moi n’avions de doute sur comment elle allait finir. Dans son lit, ce qui achèverait de la rendre parfaite.

Il était tout de même un peu gêné, c’était adorable. 

Il est entré avant moi en bredouillant « fais pas gaffe au bazar… », j’ai suivi et j’ai éclaté de rire.

Bon, si pour lui, le bazar, c’était ça, une couverture trop grande qui débordait sur le sol et un plateau oublié sur le lit, dans une pièce sinon aussi lumineuse que belle, ça allait rester gérable.

On en recauserait dans quelques heures, du bazar dans sa chambre…”

Mardi :

« Juste une question…

– Quoi ?

– T’aurais pas un peu trop regardé Black Sails ?

– Non, pourquoi ? »

Soupir.

« Ok, alors peux-tu rationnellement m’expliquer pourquoi tu as piqué le lego pirate du bout de chou pour qu’il se la joue capitaine abandonné sous son cocotier ? Avec un tonneau pour lui tout seul en plus ?

– Ben quoi, il vient d’enterrer son trésor, ça s’arrose ! »

Re-soupir.

« Eh, brime pas ma créativité, OK ? ^^

– Non mais par moment, tu m’inquiètes… T’as dû te prendre une insolation, à enterrer ton trésor… Ça va s’arroser… Puisque tu insistes, eh eh…

– Qu’est-ce que tu… EH ! ELOIGNE-TOI DE MOI AVEC CE TUYAU D’ARROSAGE TOUT DE SUITE !

– Ah non la météo annonce une tempête sur ton île, c’est ça les tropiques ! »

Mercredi :

“J’avoue, j’y croyais moyen. Déjà, réussir à t’emmener à la campagne, ça avait été un sacré challenge. Surtout à la vieille ferme pour profiter (lâchement) des 85 ans de Papy pour t’introduire officiellement dans la famille.

T’avais vraiment autant envie d’y aller que de te faire Bloodborne en mode cauchemar.

Mais finalement, ça s’est bien passé. Tu as réussi à communiquer avec pas mal de monde et quand, après son gargantuesque repas, Mamy a proposé d’aller marcher un peu pour digérer, tu n’as même pas fait de difficulté pour te joindre à nous.

Quand on a passé le vieux pont de pierre, tu as regardé la rivière un moment.

J’ai pris ta main. Tu m’as souri.

« C’est joli. », tu m’as dit simplement.

C’était une belle journée.”

Jeudi :

« Bon, t’es content ? Avec ta parano à la noix, on a quasi deux heures à tuer avant notre train.

– Je propose qu’on fasse une minute de silence en leur honneur.

– Oh, toi, n’en rajoute pas…

– Bon, ok, j’ai un peu abusé… Euh… On se pose boire un coup en attendant ?

– Et tu nous invites.

– D’accord, d’accord. 

– Au moins y a du soleil, c’est bien le soleil !

– Ouais ouais…

– Allez, fais pas le gueule, c’est pas la mort, deux heures à tuer, enfin sauf pour elles…

– Je t’ai pas déjà dit de pas en rajouter, toi ?

– Si si.

– Et tu t’en fous.

– Ben oui, comme d’hab’.

– Bon, qu’est-ce que je vous paye ?… »

Vendredi :

“J’ai retrouvé cette photo l’autre jour et j’ai mis un moment à la reconnaître.

Un voyage à New-York, une soirée bien arrosée, des errances dans les rues, des photos bizarres dont celle-ci, l’Empire State Building aussi flou que mon esprit à ce moment-là, et sans King Kong en plus, même pas drôle.

Non, mais sérieux, avouez que c’est décevant…

Se payer un voyage à New-York et aucun super-héros, aucune attaque alien, même pas King Kong !

Non, mais les States, c’est plus ce que c’était. Ah ça, pour faire les kékés dans leurs films y a du monde, hein, mais en réalité, c’est quand même comment dire… Ça reste une ville sympa, mais bon… Même pas une petite météorite ?

La prochaine fois, j’irai en Australie. Là, entre le désert, les crocos et le reste, y aura du challenge !” 

 

Voilà, en espérant au moins vous avoir fait sourire. ^^

Bonne semaine à tous ! 🙂

Publié dans Adel, Convention, Dessin, Festival, Gay themed, Le Petit Papillon, LGBT+, MLM, mm, Moi, MxM, Nathanael, Nouvelle, Romance, Romance MM, Romance MxM, shonen-aï, Tipeee, Yaoi | Laisser un commentaire

Silence… Ça pousse !

Salut les gens !

Merci à mes tipeurs, Shinigami, 0TitAnge0, Eric, pour leur soutien. Le chapitre 41 du Petit Papillon les attend sagement sur la page dédiée ! 🙂

Je vous rappelle ma présence à la Nickel Dark Reroll le weekend prochain, venez jouer, venez causer, on sera là et ça sera avec plaisir ! 🙂

Je vous annonce aussi que pour animer un peu ma page Facebook, je vais essayer à partir de lundi d’écrire une micro-nouvelle (10-15 lignes hein) chaque jour en semaine, du lundi au vendredi, inspirée d’une image et cette image, je la tirerai au sort parmi celles que vous me proposerez chaque jour. La première a été tirée en aveugle sur mon ordi, mais je compte sur vous pour les suivantes. Alors, rendez-vous lundi pour ça ! 🙂

Alors comme cette semaine, je n’ai rien vu ni lu d’intéressant, enfin pas de quoi vous passionner. Je suis en train de relire mes intégrales de Snoopy… Et vous connaissez de longues dates mon avis sur Snoopy…

Et y a rien à faire : j’adore toujours autant ce comic.

Mais bon, n’ayant rien à ajouter à ce que je vous avais dit à l’époque, je vous laisse aller relire ça si ça vous dit et je vais vous parler de mes petites plantations.

Un de mes petits plaisirs depuis que je suis ici, avec mon balcon, c’est de faire pousser des trucs dessus. Alors, un peu comme notre ami Boulet, j’ai pas mal d’herbes indéterminées et un très joli chardon, mais j’ai aussi mes vrais bébés à moi. Du trèfle et un fraisier, déjà dehors car ne craignant pas trop le froid, comme la menthe, d’ailleurs. Et ce que j’ai planté…

Astuce qui ne coute pas grand chose déjà : faire ses semis dans des coquilles d’œufs. J’avais vu ça sur le Net et ça marche bien.

Ça germe tranquille. Ça ne prend que peu de place. Là, j’avais planté quelques graines (tomates et basilic) en mars, les laissant au chaud dans ma cuisine (la seule pièce qui a du soleil à cette époque).

Quand c’est assez poussé, transvasez dans plus grand.

En attendant de pouvoir rempoter dans encore plus grand et surtout de pouvoir laisser dehors.

Mais je vous dois un aveu : mes petites graines ayant mis fort longtemps à germer, j’ai fini par avoir peur qu’elles me germent pas et j’ai donc acheter, dans ma petite épicerie bio-locale, un petit pied de tomates rachitique, déjà parce qu’il m’a vraiment fait pitié et ensuite pour en avoir un si vraiment, les graines ne germaient pas.

Alors sitôt ramené, sitôt rempoté, élagué et bien arrosé, ben il a assez vite repris du poil de la bête, enfin, de la tige… Enfin vous voyez l’idée, quoi, et il va désormais très bien. 🙂

Je vais peut-être avoir des tomates cette année, donc, du basilic, et aussi des poivrons si le pied de poivrons rouges que j’ai acheté fait des petits… En tout cas, ça commence à fleurir. ^^

Enfin bon, à l’heure où je vous écris ces lignes, tout ce petit monde reste au chaud en attendant qu’il fasse de nouveau assez chaud pour que je puisse les ressortir.

Voilà, un peu de verdure, ça fait du bien.

Je vous laisse là, je vous attends le WE prochain à la Nickel Dark Reroll, dès lundi sur Facebook pour les micro-nouvelles, et bien sûr la suite du Petit Papillon pour le reste du monde ! 🙂

Prenez soin de vous d’ici là !

 

Publié dans Adel, Bande dessinée, BD, Boulet, Charles Schulz, Charlie Brown, Comic, Convention, Discord, Le Petit Papillon, Micro-nouvelle, Moi, Nathanael, Nickel Reroll, Nouvelle, Snoopy | Laisser un commentaire

Papillons et Jeux de Rôle ! (Le Petit Papillon – 40)

Salut les gens ! 🙂

Toujours merci à mes Tipeurs Shinigami, 0TitAnge0 et Eric pour leur soutien ! N’hésitez pas à les rejoindre pour m’aider dans mon plan de conquête du monde ah non pardon, pour m’aider tout court, avoir le chapitre avec une semaine d’avance et plein d’autres choses !  🙂 Venez aussi causer sur mon discord, n’hésitez pas ! 🙂

Aujourd’hui il fait bô, il fait chô, j’ai enfin pu sortir mes petits semis sur ma terrasse… Même s’il faudra encore un peu les tenir au chaud à l’intérieur la nuit. ^^

Avant toute chose, je vous confirme ma présence à la Nickel Dark Reroll, encore sur Discord, mais promis, un jour on se reverra en vrai !

Ce salon aura donc lieu en ligne du vendredi 7 mai au soir au dimanche 9. Beaucoup de JdR à découvrir, les copains de Nebomore et des Guerres de l’Ouhn seront bien sûr là, bref, venez causez, venez jouer, ça sera avec plaisir !! 🙂 A noter que le serveur est déjà ouvert et que j’y ai déjà mon stand.

Sinon ça va, j’essaye de garder le cap et le moral dans ce bazar. Le Parc est tout fleuri, ça fait du bien ! 🙂

Et puis, avant-hier, j’y ai vu mes premiers canetons de l’année, ce qui fait bien plaisir. 🙂

Ils nageaient à côté des  brochettes de tortues qui prenaient leur petit bain de soleil tranquillum, ce qui est toujours aussi rigolo à voir.

Pour ceux qui l’ignoreraient, le Parc de la Tête d’Or récupère depuis des années les tortues de Californie, qui avaient été très à la mode dans les années 90 (j’avoue ne plus trop savoir où ça en est), parce que bébé, c’est très mignon, mais visiblement, un certain nombre de personnes ignoraient qu’une tortue, ça grandit, ça grandit, et ça grandit, parce qu’en fait, ça n’arrête pas vraiment de grandir. D’où une période d’abandons sauvages qui ont conduit le Parc à proposer un espace pour des abandons moins sauvages et plus cools pour ces pauv’ ‘tites bêtes qui n’avaient rien demandé.

Du coup, ça fait des brochettes de tortues qui bronzent. ^^

Bref, on tient le coup. 

Cette semaine, le chapitre 40 du Petit Papillon, où on continue d’avancer tranquillement. 🙂 Vous m’en direz des nouvelles ! 🙂

Sur ce, je vous laisse, pour une fois que j’ai un WE tranquille, j’ai bien l’intention d’en profiter ! 🙂

Bonne semaine à tous, prenez soin de vous et de vos proches, et à très bientôt 🙂 !

Publié dans Adel, Convention, Discord, Festival, Gay themed, Jeu de Rôle, Le Petit Papillon, LGBT+, MLM, mm, Moi, MxM, Nathanael, Papillon, Parc de la Tête d'or, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, shonen-aï, Tranche de vie | Laisser un commentaire

Invitation au voyage (Bride Stories)

Salut les gens !

Merci à mes tipeurs, Shinigami, 0TitAnge0 et Eric, pour leur soutien ! 🙂 Le chapitre 40 du Petit Papillon les attend sagement sur la page dédiée !

Alors que le printemps peine un peu à arriver, que le marasme continue et qu’il y a des “records” nationaux dont on se passerait bien… Ben, moi je continue de regarder pousser mes bébés tomates et basilic, encore au chaud dans ma cuisine, en me disant que j’aurais plein de pieds de tomates et qu’avec un peu de chance donc, cet été, j’aurais des tomates. ^^

Oui, parce que l’an dernier, j’avais eu un très beau pied qui ne m’avait pas fait de tomate, sauf deux fin octobre, qui (sans grande surprise) n’ont pas eu le temps de murir. ^^’ Ouais ben je débutais, hein !

Mais trêve de digression botanique. Cette semaine, je voulais vous parler d’un manga que j’ai enfin pris le temps de lire récemment et qui m’a fait beaucoup de bien, car c’est aussi paisible que dépaysant.

Ça faisait un certain temps, pour ne pas dire un temps certain, que les premiers tomes de cette série sommeillaient dans ma bibliothèque.

Bride Stories est une série de Kaoru Mori, aussi connue pour sa série Emma, qui est un peu dans le même ton, la même ambiance douce et posée, mais sans être du tout dans le même décor. Pour information, je ne connais pas sa troisième, Shirley, qui semble cependant dans la même ligne qu’Emma (une histoire de servantes anglaises au XIXe siècle).

Kaoru Mori a donc un faible indéniable pour l’époque victorienne et les Anglais de cette ère. Mais là où ses deux premières œuvres se passent en Angleterre, Bride Stories, pour sa part, nous emmène dans un beau et long voyage dans le Moyen-Orient du XIXe siècle, une époque où l’Angleterre et la Russie placent leurs pions pour étendre leurs influences. Ceci bien souvent, hélas, au détriment des populations locales, qui, elles-mêmes, vivent ou survivent, entre conflits tribaux, coutumes et traditions séculaires, à une époque où la notion même d’État est inimaginable pour ces gens.

Sous prétexte de suivre le voyage d’Henry Smith, ethnologue britannique aussi gentil et naïf qu’insatiablement curieux, nous allons donc traverser des montagnes et des déserts, des villages et des villes, rencontrant avec lui une foule de personnages, de peuplades diverses et de coutumes tout aussi variées. Le tout dans le calme, avec juste assez de péripéties et de tensions pour maintenir l’intérêt sans jamais tomber dans le drame.

Le tout est servi par un trait d’une finesse rare et un souci du détail qui ne peut que forcer l’admiration. Les décors, les vêtements, tout est dessiné avec un soin qui m’a laissée toute pantoise.

Bride Stories est un tour de force graphique et narratif, mêlant les nombreux destins sans jamais nous perdre au fil du voyage et des allers-retours du récit entre les personnages.

Lorsque l’histoire commence, nous rencontrons Amir, jeune femme de 20 ans issue d’une tribu nomade, chasseresse et cavalière, qui arrive pour se marier, suite à un accord avec une autre tribu, elle sédentaire, dans le village de la dite tribu. Son époux, Karluk, a 12 ans. Les deux époux s’entendent bien (et on s’en doute, de façon tout à fait platonique pour l’heure ^^) et la jeune femme parvient sans trop de mal à s’intégrer, le tout sous le regard curieux d’Henry Smith qui s’est posé là pour le moment, dans l’attente du guide qui doit lui permettre de continuer son voyage.

Si Henry Smith et son voyage sont le fil rouge du récit, ce dernier ne se prive pas de revenir, comme je le disais, nous raconter ce que deviennent, après son départ, les personnages qu’il a rencontré au cours de son trajet.

C’est là qu’on touche à ce qui est presque un paradoxe, vu les cultures très patriarcales, pour ne pas dire sexistes, qu’on nous décrit. Ce manga est une des œuvres les plus brillamment féministes qu’il m’ait été données de lire. Et ceci de la plus intelligente des façons : non pas en montrant des femmes se rebeller violemment contre le système qui les opprime en cramant les soutifs qu’elles n’ont de toute façon pas, mais en montrant comment, malgré ce système, elles réussissent à se prendre en main et s’imposer, imposer leurs choix, bref, comment elles parviennent à vivre avec ou malgré ça.

Mention spéciale à Talas, je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler, mais cette femme est vraiment un des plus beaux personnages que j’ai jamais vus et aussi un des plus touchants. Une femme qui prend son destin en main avec courage, tout en restant telle que son époque l’a éduquée : humble, mais incroyablement forte. Et si magnifiquement belle…

Je suis parfaitement consciente que nous sommes dans un josei et que donc, tout y est romancé et que la réalité devait être bien plus dure et violente, à une époque et dans des régions où la vie était (et reste sûrement par endroit) très dure.

Mais le temps de cette lecture, de ce voyage, rencontrer ces femmes et les voir garder la tête haute, avancer malgré tout, des steppes aux déserts du Moyen-Orient, des hammams perses aux rues d’Ankara, ben c’est merveilleux.

S’échapper un temps de notre réalité pour nous promener avec Henry Smith et tous ceux, toutes celles qu’il rencontre au fil de son voyage a été une bouffée d’air frais qui m’a vraiment fait un bien fou.

A lire absolument si vous avez besoin de calme et de changer d’air.

Sur ce, je vous souhaite à vous tous et à votre proche d’aller bien, de garder courage et surtout espoir. Et je vous dis à la semaine prochaine pour la suite du Petit Papillon ! 🙂

Publié dans Adel, Bande dessinée, BD, Bride Stories, Coup de Coeur, Dessin, Histoire, Historique, Le Petit Papillon, Livre, Manga, Moi, Nathanael, Romance, Tipeee, Tranche de vie | Laisser un commentaire