Popopom… (Mont Blanc et Unit One)

Salut les gens !

Alors j’ai pas trop grand chose à vous raconter cette semaine… Donc, je vais vous parler du Mont-Blanc et d’une série policière danoise de 2000.

Je suis partie prendre l’air à la montagne en début de semaine, avec ma sœur et ma nièce, chez mon parrain, qui a un petit chalet cossu pas loin du Mont Blanc. Lequel est encore un peu blanc en haut, effectivement, malgré nos efforts pour réchauffer le climat. Bravo donc à lui.

Là, le blanc tout en haut, ‘voyez ?

Alors, la montagne, ça vous gagne (et je m’excuse du coup de vieux que ce slogan va faire prendre à certains d’entre vous), et personnellement, ça vous crame… Aïe. J’avais eu un aperçu, mais je confirme que mon traitement actuel rend photosensible, l’été va être long pour moi… ^^’

J’aime beaucoup la montagne, que je préfère en été pour m’y balader (même si je ne peux pas (pas encore, j’espère) en profiter autant que je le voudrais), exactement comme j’aime la mer en hiver. C’est plus calme. J’aime bien quand c’est plus calme.

La montagne, c’est calme, beau, ça nous renvoie à notre échelle et ça a un côté totalement irréel dans ses proportions, à mon sens. On “sait” que les montagnes, c’est haut. Mais c’est pas pour ça qu’on arrive à le “concevoir”. Pour en revenir au Mont-Blanc, par exemple : 4809 mètres, me dit Wiki (j’avais retenu 4807, il a pris 2 mètres depuis mon primaire ou quoi ?), est-ce que vous, vous parvenez à réaliser ? On parle d’un truc de près de 5 km de haut. Ça fait grand… Et perso, je ne m’en rends juste pas vraiment compte quand je le regarde…

Bref. La montagne, c’est cool. 🙂

Ça, c’était pour la partie “3615mytrepidantelife”.

Sinon, dans la série “trucs improbables impossibles à trouver en version regardable même sur le net”, je voudrais Rejseholdet. Ouais, désolée, l’article wiki est en anglais, que voulez-vous.

Vous allez me dire, qu’est-ce que tu vas t’intéresser à une vieille série policière danoise du début des années 2000, Ninou, sérieux, t’as que ça à foutre ?

Alors, déjà, oui, j’admets, j’ai du temps à perdre, quant à la première question, les gens vraiment attentifs à ce que je raconte ici ont dû tilter sur un détail : danoise.

La réponse est tout à droite sur la photo. ^^ Cette série comporte dans son casting un beau Mads Mikkelsen de 35 ans qui commençait alors à avoir un peu de bouteille et quelques rôles significatifs à son actif. On est avant le début de sa carrière américaine, qui débutera en 2004 avec le très-pas-bon-mais-fun-si-on-le-regarde-au-second-degré-et/ou-bourré Roi Arthur, où il rencontrera d’ailleurs son futur comparse d’Hannibal.

Rejseholdet, ou Unit One à l’international, est donc une série policière danoise produite entre 2000 et 2004.

J’ai réussi à choper les DVD de la première saison en VOSTA. J’en suis à la moitié et ben c’est tout à fait correct, les enquêtes “classiques” d’une équipe d’enquêteurs “classiques” (inspirées de faits réels, cela dit, ce qui nous vaut à chaque fin d’épisode un petit message sur le verdict des procès). Entendez que c’est très bien foutu, bien réalisé, très bien joué, tout le casting est bon, mais si je dis classique, c’est bien que les archétypes sont là. Car ça, dans les séries policières, ça marche souvent très bien !

Nous avons donc ici :

1/ la cheffe d’équipe (femme forte qui doit s’imposer dans un univers viriliste et a bien sûr des soucis avec son fils paskeu elle est jamais là),

2/ le vieux sympa qui lui sert de bras droit (problèmes conjugaux en vue, il bosse trop aussi), pro, débonnaire, rodé,

3/ la jolie petite blonde qui bosse trop aussi et n’arrive donc pas à se trouver un chéri,

4/ le cérébral un peu chelou, qui a un nom français, lol,

5/ le gros bras qui a l’air sanguin et nerveux comme ça, mais qui cache en vrai un petit cœur qui bat sous son holster et un flegme parfois très drôle (Mikkelsen, mais visiblement, il bosse trop et ne rentre pas assez chez lui non plus).

Fine équipe à laquelle il faut ajouter leur chauffeur, un ancien joueur de foot plutôt cool, qui essaye de les aider en douce, et leur supérieur, un vieux briscard qui n’aime pas beaucoup la cheffe et qui la houspille donc avec une régularité de coucou suisse.

Cou-cou, cou-cou !!!
Image by Regina Basaran from Pixabay

Je n’ai aucun doute sur le fait que les policiers bossent trop et ont de ce fait très probablement une vie personnelle et familiale complexe. Je suis donc sûre que ce “cliché” de séries policières n’en est pas vraiment un. Mais c’est vrai aussi que c’est toujours un peu pénible de le voir à toutes les sauces…

Ce côté “vie perso” n’est donc pas le plus intéressant. Certes, connaître cet aspect peut permettre d’avoir plus d’empathie pour les persos, mais c’est tellement revu que justement, ça n’arrive plus à me toucher comme ça devrait. ^^’

Par opposition, les enquêtes sont prenantes, le suspens est bien là et les protagonistes sont tous, déjà très bien joués comme je le disais, mais surtout profondément humains, dans ce que ça a de beau ou de très moche.

Si j’avais surnommé, pour la blague, cette série “Les Experts Copenhague” avec une amie, on est très loin de cette ambiance spectaculaire des séries américaines. Là, le rythme est plus posé, l’ambiance plus feutrée. On prend le temps de se poser, de nous montrer les lieux (le principe étant que nous avons affaire à une équipe mobile), les gens, ce qui est plutôt agréable. J’aime bien les œuvres qui posent leur ambiance. 🙂

Bref, je vais m’en tenir là parce que j’en ai encore fait un pavé. En résumé : une curiosité à voir si vous en avez l’occasion. 🙂

Sur ce, je vous souhaite une agréable semaine et je vous dis à la semaine prochaine pour la suite du Petit Papillon, merci beaucoup de vos retours sur le chapitre 19 !!

Bonne semaine à tous !

Publié dans Adel, Le Petit Papillon, Mads Mikkelsen, Moi, Nathanael, Polar | Laisser un commentaire

Zzzz…. [Le Petit Papillon – 19]

Salut les gens !

Alors désolée pour le retard, mais vu l’heure, je vais pas m’attarder…

La Y/Books, c’était bien cool et on a bien papoté avec les copains/copines, mais du coup j’ai bouclé la chapitre super tard et demain, enfin tout à l’heure, j’ai une grosse journée donc argh, je file dodo !!

Merci particulier à Bruno des éditions Akata, Aurélie Chateaux-Martin et son pote Jonathan et Ashaton pour ces moments sympas !

Le chapitre est ici et j’aimerais vraiment vos retours, parce que je ne suis pas convaincue… ^^’ Scène très dure à écrire, du coup voilà quoi…

Bonne nuit euh pardon, bonne semaine à tous ! ^^’

Publié dans Adel, Akata, Convention, Dessin, Gay themed, Le Petit Papillon, Lemon, LGBT+, Merci !, MLM, mm, Moi, MxM, Nathanael, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, shonen-aï, Tranche de vie, Yaoi | Laisser un commentaire

Y/Books ouvert !!

Le salon commence demain à 14h, mais le discord est ouvert, n’hésitez pas !

Moi, j’y suis tout le WE et à dimanche (surement) pour le chapitre 19 du Petit Papillon !! 🙂

A très vite !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Bless you, à vos souhaits !

Salut les gens !

Message important : Si vous vous ennuyez le WE prochain, je serai en ligne au salon Y/Books, ça se passera sur Discord, c’est facile, c’est sympa, y a plein de gens cools, venez nombreux !!! 🙂

Comment ça va en ce moite dimanche de juin ? Bien, j’espère !

Me voilà revenue de mon petit séjour dans le Sud et j’avoue qu’au moins, je ne suis pas dépaysée par la chaleur lyonnaise, argh… Après avoir rôti dans les Cévennes, je fonds à Lyon… Tout va bien !

Mais ne nous appesantissons point plus sur la chaleur ambiante et causons manga ! Ça faisait longtemps, pas vrai ? ^^

(Je viens de checker en pensant blaguer, mais en vrai non, ça fait vraiment un moment : 23 février !! Ça file hein…!)

Question : qui n’a pas rêvé qu’une entité surnaturelle quelconque apparaisse et réalise pour nous un vœu ? Je traite de gros mythooooo le premier qui répond “Pas moi”. ^^

Bless You est une petite série en cinq tomes de Ayumi Komura, qui est parue sous nos cieux aux éditions Akata (et promis, je n’ai toujours pas d’actions chez eux). C’est un manga LGBT sans être un yaoi, bref, une œuvre brassant des thématiques plus larges, donc bien plus intéressantes, qu’une simple romance basique.

L’histoire commence quand Yashiro, jeune lycéen, déclare sa flamme à son meilleur ami d’enfance, Kenta. En vain, bien sûr, Yashiro le savait. Et un camion se charge un instant plus tard de lui… C’est alors que le dieu du temple où il avait été prier avec assiduité depuis des mois lui offre d’exaucer un vœu.

Yashiro va alors demander à revenir à la vie sous la forme d’une fille qui pourrait plaire à Kenta et renaître en tant que Kagura, une jolie petite demoiselle, avec un but bien précis : repartir à zéro, profiter de cette seconde chance pour séduire Kenta et vivre enfin son amour… Puisqu’il n’y a pas de raison que ça ne marche pas, comme ça, n’est-ce pas ?…

J’attendais la fin de la série pour vous en parler, car avec ce genre de sujet un peu casse-gueule, c’est un peu quitte ou double et je préférais avoir une vue d’ensemble avant de me lancer.

Donc, que dire de tout ça ?

J’ai vraiment bien aimé ce manga. C’est une belle histoire qui bouscule les clichés et les genres de façon très plaisante, interrogeant les rapports à l’amour et au corps, posant la question, qui n’a pas vraiment de réponse, de savoir si on aime une personne ou un sexe, un individu ou un genre, pourquoi parfois, c’est loin d’être aussi simple que ça.

Honnêtement, si j’avais un reproche à faire à ce manga, ça serait que je l’ai trouvé un peu trop gentillet.

Mais à la réflexion, c’est juste une histoire feel good sans trop de prises de tête, qui n’en reste pas moins très bien écrite, avec des persos intéressants, des twists surprenants. On ne voit pas si facilement arriver la fin et le chemin pour y parvenir réserve de sacrées surprises et elle sont bonnes. C’est vraiment sympathique, un bon moment qui donne le sourire et sérieux, en ce moment, on en a bien besoin !!

C’est bien dessiné, bien mené, assez court pour bien traiter les sujets sans s’éterniser ni s’enliser, assez long pour qu’on s’attache aux persos et qu’on ait envie de les suivre, de les voir avancer, de rire et de trembler avec eux, en leur souhaitant le meilleur, d’atteindre leur but, y compris ce drôle de dieu si étrangement impliqué dans cette affaire…

A lire donc ! 🙂

Et sur ce, moi je vous laisse et je retourne suer en attendant la pluie ou au moins de remonter mon ventilo de ma cave !

Bonne semaine à tous !

Publié dans Akata, Bande dessinée, BD, Bless You, Convention, Dessin, Esotérisme, Fantastique, Festival, Gay themed, Humour, LGBT+, Livre, Manga, MLM, mm, MxM, Occultisme, Romance, Romance MM, Romance MxM, shonen-aï, Tranche de vie, Yaoi | Laisser un commentaire

Butinons ensemble !! (Le Petit Papillon – 18)

Salut les gens 🙂 !

J’espère que ça va toujours bien pour vous et ceux que vous aimez ! 🙂

Allez courage, on peut raisonnablement penser qu’on tient le bon bout et que ça va pas tarder à commencer à aller mieux pour de vrai !

Moi, je prends un peu l’air à la campagne et ben comme prévu, ça fait du bien !!

Mais je ne vous ai pas oublié et j’ai quand même pris le temps de vous écrire le chapitre 18 du Petit Papillon, où ça continue à roucouler un peu, les choses avançant à leur rythme, parce que c’est mieux comme ça. 🙂

Voilà voilà, ben vous me direz quoi vous en pensez en comm’… ^^

Sur ce, je ne traîne pas plus, parce que j’ai très égoïstement envie de profiter de ma dernière journée avec ma namie SnnowW avant de reprendre le train vers d’autres terres ensoleillées demain !

Prenez soin de vous et bonne semaine à tous !!

Publié dans Adel, Dessin, Gay themed, Le Petit Papillon, LGBT+, Livre, MLM, mm, Moi, MxM, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, shonen-aï, Tranche de vie, Vacances, Yaoi | Laisser un commentaire