Qui veut un Watson sauce steampunk-zombie ? (+ Héritages 8)

Salut tout le monde !

Encore une news express, j’ai un train à prendre tout à l’heure…

J’espère que ça va bien chez vous, et que vous profitez d’une légère baisse des températures à cause de la pluie…

Cette semaine, j’avais envie de vous parler d’un film d’animation sur lequel je suis tombée sans trop me faire mal par pur hasard de mes errances webesques.

Oui, j’erre beaucoup sur le web…

B3asddsafggcde

The Empire of Corpses est donc un film d’animation japonais de Ryôtarô Makihara, premier d’une trilogie inspirée de romans d’un certain Itôh d’après ce que j’ai compris. je n’ai pas encore vu Harmony, le 2d, et le 3 est attendu pour 2017.

the_empire_of_corpses_image

Dans un XIXe siècle steampunk et uchronique, un moyen de ranimer les morts a été trouvé, destiné à faire de ceux-ci des ouvriers/soldats/n’importe quoi corvéables et dociles (le rêve de beaucoup de capitalistes,… Passons ^^’). Ces créatures sont appelés nécromates.

Pris pour avoir ramené illégalement son meilleur ami, Friday, à la vie et en avoir fait un nécromate, un jeune étudiant en médecine, John Watson… Oui, oui, ce John Watson-là, se voit offrit une amnistie s’il retrouve le journal de Victor Frankenstein, qui aurait, dit la légende, su créer un nécromate doué de parole et de raison.

Shisha.no.Teikoku.full.1921674

Et voilà Watson et Friday partis à l’aventure, avec d’autres compagnons croisés en chemin, en Inde, en Afghanistan,… A la poursuite du fameux journal que bien sûr, ils ne sont pas du tout les seuls à convoiter.

J’avoue que j’ai vraiment regardé ça avec curiosité, Watson cherchant le journal de Frankenstein sur une terre remplie d’esclaves-zombies, c’est au minimum intriguant.

4xjnlmmeqmfy_xt

Et résultat… Ben c’est vraiment sympa, en fait.

Le dessin est chouette, l’animation belle et fluide, l’action bien rythmée, le scénar bien capillotracté comme on les aime, les persos cools, non, franchement, ça se regarde bien. On a même les moments WTF de tout bon manga qui se respecte, mais si, vous savez, ce moment complètement perché où on pige plus rien mais que c’est pas grave.

Petite info et je file : restez bien pendant et après le générique. C’est important. ^^

Bref, argh ça y est je suis à la bourre, si vous avez 2h, regardez ça, c’est vraiment sympa. 🙂 J’avoue, j’aime bien Watson, et du coup j’aime bien les histoires qui le mettent en avant et le sorte de son rôle de faire-valoir. 🙂

Alec et Mattéo vous attendent pour le chapitre 8 d’Héritages !

Bonne semaine à tous !

Publié dans Alec, Animation, Empire of Corpses, Esotérisme, Fantastique, Gay themed, Héritages, Manga, Occultisme, Polar, roman, Science fiction, shonen-aï, Uchronie, Watson, Yaoi | Laisser un commentaire

Passage éclair ! (+ Héritages 7)

*Apparition spontanée de Ninou*

Salut tout le monde 🙂 !

Suite à modification de mon planning de cette fin de semaine, je décolle demain pour d’autres cieux, bon pas loin mais quand même, pas ici. Donc je pourrais pas newser à temps, vu que je sais pas quand, et surtout dans quel état, je rentre dimanche.

C’est que ce WE, je vais donc soutenir moralement des amis dans une grande épreuve… Ben ouais, cette fois ça y est, Telwarin et Ciela se marient.

Et du coup ben, comme en plus il faut que je témoigne, pas moyen d’y couper. :p Et en plus, je les connais même pas depuis assez longtemps pour leur foutre la honte avec leurs bêtises d’ados… A part à considérer que comme on est de grands gamins, les  récentes comptent encore !!

Bref, tout ça pour dire que je passe donc vite fait ce soir, jeudi, pour vous poster le chapitre 7 d’Héritages et ça sera tout, parce que ben, j’ai pas grand chose à vous raconter…

Sur ce, donc, bonne fin de semaine et bonne semaine prochaine à vous 🙂 !!

*Pouf disparue*

Publié dans Alec, Gay themed, Héritages, Matteo, Moi, roman, shonen-aï, Yaoi | Laisser un commentaire

Oups faudrait un titre ! (+ Héritages 6)

Salut les gens 🙂 !

J’espère que tout va bien pour vous et, pour ceux qui, comme moi, ont séché la JE cette année, ben profitez du WE, après tout, y a plein d’autres choses à faire.

Moi, hier, j’avais des nouvelles lunettes à récupérer et aussi une place de ciné à utiliser. Du coup, j’ai trainé mes guêtres à la Part Dieu et donc déjà j’ai pu regarder un film de deux heures avec mes nouvelles lunettes sans sushi, ce qui est cool, mais dommage parce que d’un autre côté j’avais faim, mais ça va j’ai trouvé un muffin sympa et euh je m’égare… et le film en question était vraiment bien, ce qui est cool aussi.

1464433381-3014-card

Warcraft, le Commencement, est un film américain, apparemment tourné au moins en partie au Québec, cela dit, de Duncan Jones, qui se trouve être le fils de David Bowie. Condoléances donc à ce monsieur, mais merci pour ce film.

Alors, info avant de commencer à causer : j’ai vu le film en VF, 2D et je ne connais pas l’univers de Warcraft, je n’ai jamais joué à aucun jeu de la licence, juste vu pas mal de cinématiques. Pour avoir un peu cherché des infos hier, j’ai été très surprise d’apprendre à quel point, en fait, l’univers de Warcraft était complexe et étendu. Mais bon, n’en déplaise à ceux qui chougnent que je ne sais plus quel perso n’a pas la bonne coiffure par rapport au « vrai perso », moi j’ai abordé ce film de façon assez neutre et du coup, ben ça m’a pas dérangée.

4927140_3_af89_warcraft-le-commencement-film-fan_4da900033dd4c019dee3dab94ee69b55

Je trolle un peu, j’avoue. Je peux comprendre que pour des fans purs et durs de ce monde, ça gâche un peu le plaisir qu’un de leurs persos favoris n’ait pas son « vrai » background, pas le bon design, etc. Mais en fait, je suis de plus en plus convaincue par l’idée qu’un film est une œuvre à part, et surtout à part entière, et que malgré tout, l’important est et restera qu’au final, quelles que soient les libertés prises par rapport au matériau de base, on ait un bon film.

warcraftphoto4-1447144098

Et est-ce que, malgré le fait que je ne sais plus quel Orc n’ait pas sa « vraie » armure, ce film est bon ?

Oh putain mais oui !!!

Alors, reprenons un peu l’histoire, car, est-il besoin de le préciser encore, le résumé Allociné, tout ça,…

Warcraft-Le-commencement-02

Alors que le monde des Orcs se meurt pour une raison qu’ils ignorent (et qui n’a sûrement rien à voir avec le fait qu’ils aient à leur tête un sorcier qui utilise une magie qui aspire la vie, enfin moi je dis ça, je dis rien ^^), décision est prise d’ouvrir un portail dimensionnel pour envahir un autre monde, en l’occurrence celui des Hommes, des Nains et des Elfes, qui eux vivent en paix tranquillum.

Ceci est le méchant (aussi subtil que d'habitude).

Ceci est le méchant (aussi subtil que d’habitude).

Une première escouade d’Orcs est envoyée repérer le terrain en attendant qu’un autre portail puisse être ouvert pour faire passer tous les autres. Alors que, parmi eux, certains commencent à s’interroger sur ce sorcier qui les guide, côté humains, la rumeur se répand vite d’attaques menées par une race inconnue. Un officier rencontre un jeune mage qui enquête en solo, et ce dernier, sentant la sombre magie à l’œuvre, l’empresse de prévenir le roi et aussi et surtout le Gardien, grand mage protecteur du royaume ou carrément du monde, car les emmerdes ne font que commencer…

Le jeune mage et l'officier

Alors désolée, j’ai pas retenu les noms du 1/3 des persos et un peu la flemme d’aller les chercher, là. ^^’

J’ai été surprise du scénar, pas si convenu que ça, avec des persos vraiment intéressants et développés, jamais tranchés, toujours crédibles, qui agissent quand il faut, qui font ce qu’ils doivent quoi qu’il en coûte (et pour certains ça coûte cher), des retournements pas toujours si prévisibles, et surtout une fin aussi bien foutue qu’ouverte qui appelle une suite que j’attendrai bien volontiers, tant elle promet, si l’écriture reste de cette qualité.

7b311754f7f6709a45323d02ed79c

Mais surtout, surtout, qu’est-ce que ce film est beau, et qu’est-ce que les créatures fabuleuses y sont crédibles !… Les Orcs bien sûr, à qui la motion capture donne vie de façon ahurissante, mais aussi les loups géants, les griffons… Les villes, les décors en général sont superbes, et bon sang, le rendu de la magie est juste… Wahou. *_*

warcraft_09026C010300833923

J’ai vraiment trouvé le rendu visuel des pouvoirs très crédible. On ressent vraiment la puissance qui se dégage des sorts d’attaque comme la banalité d’autres sorts, comme ceux de déplacement, par exemple. Dans ce monde, la magie est banale, et donc, son utilisation ne pose pas de souci et ne nécessite pas d’explications particulières. Chapeau donc, encore une fois, aux scénaristes d’avoir su faire passer les infos sans longs discours explicatifs qui auraient probablement endormi les néophytes dans mon genre et énervé les fans. ^^

w_warcraft-le-film-khadgar

Pas une seule fois dans ce film, je n’en ai été sortie par un mauvais fond vert ou un rendu de texture moche. Et ça, c’est en soi très bien ^^ !

J’aime pas être sortie d’une œuvre, que ce soit par un mauvais effet dans un film ou une faute d’orthographe dans un livre ^^ !

WARCRAFT-UNE-02

En conclusion… Ben vraiment, très très bonne surprise. Je ne m’attendais pas à un mauvais film, mais je ne m’attendais pas à un film si bon. C’est vraiment un divertissement de très bonne qualité, tant sur le fond que sur la forme. A voir vraiment, et le grand écran vaut le coup. 🙂

Voilà voilà.

Sur ce, je vous laisse avec Alec et Matteo pour la suite d’Héritages, où vous allez rencontrer Fred et Sig en chair et en os, et je vous souhaite une excellente semaine 🙂 !

Publié dans Alec, Animation, Blizzard, Cinéma, Convention, Esotérisme, Fantastique, Fantasy, Gay themed, Héritages, Heroic Fantasy, Jeu vidéo, Matteo, Moi, Occultisme, Orcs, roman, shonen-aï, Warcraft, Warcraft le Commencement, Yaoi | Laisser un commentaire

Un jardin rouge et un jardin public (+ Héritages 5)

Salut tout le monde 🙂 !

News un peu tardive désolée, ça faisait longtemps, mais j’étais pas chez moi aujourd’hui et le temps que je rentre/me rince/me pose/mange tout ça, ben voilà, c’est 22h.

Aujourd’hui, c’était le pique-nique rituel de fin d’année de mon école de japonais, et une fois n’est pas coutume, nous n’étions pas au parc de la Tête d’Or, mais au Parc Blandan, ancienne caserne désaffectée récemment ouverte au public.

C’est grand et calme, bon, par contre c’est une cour de caserne, hein, c’est pas très vert. Y a pas mal d’arbres en bordure cela dit, donc de l’ombre. Et pour jouer à la pétanque, c’est cool, et ça tombe bien puisque c’est ce qu’on a fait ^^ !

Petit dimanche sympa donc.

Sinon, juste pour encore causer deux minutes et pas vous planter si vite, j’ai lu entre hier et ce matin une petite série sympathique à défaut d’être transcendante.

red_garden_01

Red Garden est donc un manga en quatre tomes de Kirihito Ayamura, qui n’a visiblement fait que ça (?), dont j’ai acheté le 1er tome à une amie il y a quelques semaines, juste parce que je trouvais le dessin et l’ambiance graphique très beaux. Ayant vu après que la série ne comptait que 4 volumes, j’ai chopé les 3 derniers et hop.

red-garden-3449963

Cette série n’est plus commercialisée, mais se trouve pour pas cher en occaz.

L’histoire est celle de quatre lycéennes, Kate, une jeune fille de bonne famille très introvertie et peu sûre d’elle, Claire, un garçon manqué solitaire (que j’ai vraiment pris pour un garçon pendant quelques pages, d’ailleurs,… Oups), Rose, une jeune fille très gentille, mais timide et maladroite et Rachel, une meneuse de bande grande gueule. Elles n’ont en commun que d’aller au même lycée et d’être amie avec Lise, une autre lycéenne.

De g. à dr. : Claire, Kate, Rachel et Rose

De g. à dr. : Claire, Kate, Rachel et Rose

Un matin, Kate se réveille sans aucun souvenir de la nuit précédente et vraiment patraque. Lise, qui avait disparu, est retrouvée morte. Un suicide, apparemment. Guidée par des papillons qu’elle seule voit, elle retrouve les trois autres, elles aussi ne se souviennent de rien de la fameuse nuit, et c’est à ce moment qu’une femme étrange arrive et leur annonce qu’elles sont mortes… Et que pour survivre, si on peut dire, elles vont devoir combattre des monstres.

red-garden-3449911

Mais qui sont ces hommes qui se changent en monstre ? Qui sont ceux qui leur ordonnent de les tuer ? Pourquoi ? Et ont-elles vraiment une chance de renaître ainsi…?

Je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas la série du siècle. En fait, ça aurait gagné à être un peu plus développé, et à ce titre, je me demande ce que donne l’anime, d’ailleurs, mais le graphisme moins soigné m’a un peu rebuté sur les images que j’ai vues. Mais franchement, c’est assez plaisant, ça se lit bien, l’intrigue est assez bien fichue, partant dans des voies inattendues, les personnages principaux et secondaires sont intéressants, les dessins comme dit plus tôt vraiment beaux, les scènes de combat très lisibles.

u001

Bref, si vous les croisez et que vous avez quelques heures à perdre, c’est une oeuvre sans grande prétention, mais vous passerez un bon moment.

Sur ce, je vous laisse avec Alec et Matteo et je vais dodo.

Ah, et parce que je crois que j’ai oublié de vous le dire : je ne serai pas à Japan Expo cette année (pas de sous etc.). Si vraiment quelqu’un veut y acheter un de mes livres, qu’il me prévienne, je peux en faire passer un exemplaire à quelqu’un qui y sera. Voilà. Bon courage à tous ceux qui y vont 🙂 !

Bonne semaine à tous ! 🙂

PS sur l’anime de Red Garden : j’ai regardé le 1er épisode et, pas convaincue du tout, ni par les dessins que je trouve très en dessous du manga, ni par l’histoire, j’ai regardé le dernier. Passez votre chemin, à mon avis. Moins beau et adaptation plus que passable, en tout ca début moyen fidèle et fin vraiment changée et pas en bien, à mon sens. ^^ Restez sur le manga papier quoi 🙂 !

Publié dans Alec, Fantastique, Gay themed, Héritages, Manga, Matteo, Moi, Occultisme, Red Garden, roman, Shojo Ai, shonen-aï, Yaoi | Laisser un commentaire

Wouf wouf !! (+ Héritages 4)

Salut les gens 🙂 !

En cette belle nuit et alors que la température de notre belle cité est enfin redevenue momentanément respirable, et alors aussi que SnnowW et moi nous préparons à aller enterrer un ami, euh pardon, enterrer la vie de jeune homme d’un ami demain, je trouve quand même un chtit moment pour venir vous causer.

Oui, vous avez bien lu.

Malgré le fait que nous soyons des entités féminines, SnnowW et moi sommes bien invitées à un enterrement de vie de jeune homme.

Je tenterais bien une blague sur le manque d’amis des geeks, mais ça serait méchant pour notre cher Telwarin… ^^ Et puis on est contentes d’y aller !

En attendant donc d’aller lui faire sa fête pour lui apprendre à se marier, non mais sérieux quelle idée, je passe par là et vais enfin pouvoir vous parler de Lucas & Co, puisque j’ai enfin fini le 1er tome des Loups de Riverdance d’HV Gavriel.

les-loups-de-riverdance,-tome-1---lucas-535345-250-400

Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas mis de lien extérieur pour vous envoyer vous documenter sur ce livre, car il serait vraiment trop dommage de vous spoiler son contenu par inadvertance.

Soyons donc succincte : Lucas, jeune homme très instable et surtout à moitié fêlé, fuyant on ne sait quoi, arrive un jour, après un énième départ, une autre fuite, dans une petite ville des North Cascades, où il tente de se poser un peu… En vain. Échappant de peu à la mort grâce au seul véritable ami qu’il s’est fait, Leo, il est recueilli par ce dernier et son père, Marcus, dont il tombe presque immédiatement fou amoureux. Mais Marcus et Leo sont des loups garous, Marcus est l’Alpha de la meute, et ceux qui en ont après Lucas ne sont pas prêts à le, ou les, laisser en paix…

Voilà en gros la base. J’espère ne pas en avoir trop dit… Mais assez pour vous donner envie de le lire.

C’est quand même plutôt un très bon bouquin. Déjà, le style est très bon, le récit à la 1ere personne est très prenant, et très bien géré. Lucas raconte son histoire et on est bien avec lui, on rigole beaucoup, on grogne, on compatit, on chougne un peu. Ça permet une ironie dramatique qui fonctionne très bien : le lecteur, complice du jeune narrateur, sachant rapidement des choses que les autres personnages ignorent, approuvant ou pas les actions de Lucas, le soutenant ou ayant envie de lui botter le c**, bref, c’est plutôt diablement efficace. Bon, par moment, y a pas qu’à Lucas que j’avais envie de botter le c**, mais passons… ^^

C’est vraiment un livre que j’avais du mal à lâcher, ce qui est globalement bon signe, et si certains retournements sont assez prévisibles, d’autres sont vraiment surprenants et bien menés.

En fait, je me suis surprise à réaliser que ce que je pouvais reprocher au personnage de Lucas était en fait parfaitement cohérent et raccord avec ce qu’il est et son parcours. C’est un gosse immature, parfois très énervant, donc certaines réactions sont totalement surréalistes, mais je mets au défi n’importe quel garçon de son âge ayant son passé (ou un passé voisin, je ne souhaite vraiment à personne d’avoir son passé ^^’) de ne pas l’être ! Ce mec est totalement ravagé, une horde de psys armés jusqu’aux dents de l’intégrale de Freud n’en viendrait pas à bout… Mais c’est ça qui fait tout l’intérêt de l’histoire : qui est-il, d’où sort-il et comment peut-il arriver à s’en sortir ?

Les autres personnages se tiennent bien, globalement, certains auraient pu gagner à être plus développés, j’ai trouvé parfois quelques longueurs, parfois quelques évènements au contraire un peu survolés, mais rien d’insurmontable, rien que ne m’ait fait poser le livre et ne pas avoir envie de le reprendre. 🙂 Non, franchement, pour un premier roman, respect tout plein à HV Gavriel. C’est du très très beau boulot. ^^

Bref, que ce petit pavé ne vous fasse pas peur, c’est vraiment très sympa à lire. Par contre, attention aux plus jeunes et/ou aux plus sensibles, non seulement ça s’envoie en l’air de façon plutôt explicite, mais en plus, le récit est quand même assez violent, avec son lot de cadavres, de combats et de sang, donc warning quand même.

Sur ce, moi je vais me coucher par le plus court chemin et je vous laisse avec Alec et Matteo pour la quatrième partie d’Héritages.

Bonne semaine à tous 🙂 !

Publié dans Alec, Anges, Démons, Esotérisme, Fantastique, Gay themed, HV Gavriel, Lemon, Livre, Loups de Riverdance, Loups Garous, Matteo, Moi, Occultisme, roman, shonen-aï, Vampire, Yaoi | Laisser un commentaire