Midnight Rain, lueur dans une nuit pluvieuse

Salut les gens !

Breaking News : Je serai présente le samedi 26 septembre à la Y/Men de Lyon ! Viendez nombreux !

Vous avez dû le remarquer, enfin si vous êtes de mon hémisphère, mais ‘fait chaud.

Cette news sera donc en partie illustrée de trucs froids. De rien.

Image by Gerd Altmann from Pixabay

En vrai, encore plus que la chaleur, perso, c’est le fait de devoir vivre dans le noir jusque 17 ou 18h qui me saoule… Mais j’ai déjà dû vous le dire l’an dernier. Je radote, mon grand âge me rattrape…

Cette semaine, rien de spécial, pour changer. Je crois que j’ai réussi à bosser un peu quelques heures un jour en fin d’aprem… Bof. J’ai un boulot à rendre le 15, oups… Ça avance, mais c’est laborieux.

N’ayant donc rien de transcendant à vous raconter, j’ai ressorti de ma bib’ un petit yaoi pas vieux, mais dont je ne vous avais pas parlé.

Midnight Rain est un oneshot de CTK. Ce qui est un pseudo euuuh… Minimaliste…? Passons. C’est dispo chez Taifu, avec une traduction de bonne qualité, vu qu’elle respecte bien le ton familier, voire vulgaire, et donc l’ambiance assez sombre du titre.

Pause fraicheur !

Image by Steve Buissinne from Pixabay

L’histoire est simple, sans être simpliste cependant. Dans un pays indéterminé, mais sans doute les États-Unis vu le contexte et les noms des personnages, on rencontre Ethan, un homme vivant chichement, car remboursant de grosses dettes à un (probable) mafieux local. Usé, il tient comme il peut, moyennement motivé, lorsqu’il rencontre par hasard Mike, un jeune SDF (?) bagarreur, dans une laverie. Et quand ce dernier débarque blessé à sa porte, une drôle de relation se noue entre ces deux gars paumés…

Comme je le disais, le récit est simple et c’est à peu près tout ce que je peux reprocher à ce manga, de m’avoir une bolinette laissée sur ma faim niveau scénar. Mais ce n’est pas rédhibitoire : ça se lit bien.

Et surtout, j’ai adoré le trait de CTK, avec ses personnages qui sont (enfin !) de “vrais” mecs avec, par exemple, ce que ça implique de pilosité !

Ethan

Alors très honnêtement, et là dessus je veux bien votre avis, je crois que c’est la première fois que je lis un yaoi (j’ai bien dit yaoi, inutile de me citer des bara en contre-exemple) où la morphologie et la carrure des perso est aussi virile et où un des protagonistes, Ethan en l’occurrence, est vraiment barbu et a du poil sur le torse. Et est clairement plus dans la trentaine que la vingtaine d’ailleurs, mais à ce niveau, on commence à croiser des persos un peu plus âgés dans certains yaois. Et Mike n’est pas vraiment en reste niveau carrure, même s’il est moins velu. Il est aussi clairement plus jeune. Et tout ça, c’est très cool, surtout pour des personnages clairement caucasiens.

Pas que le charadesign classique des yaois, pour peu que cela est encore un sens de dire ça vu la multitude d’auteurs/autrices et donc de pattes graphiques existantes de nos jours, me révulse. La dichotomie petit uke efféminé/grand seme viril à la No Money n’est plus tellement la norme actuelle et c’est personnellement avec beaucoup de plaisir que je lis des œuvres mettant en scène autre chose que des collégiens androgynes/yakuzas filiformes. Je pense que mon âge y joue, eh eh. A 39 ans, je fantasmerais plus facilement sur un Ethan que sur un Asami… ^^’

Image by mynzman from Pixabay

Bref, tout ça pour dire que si le fond est simple et sans grande surprise, la forme est plaisante et le tout en fait une bonne petite lecture, une romance mignonne à lire sans se prendre la tête, et que demander d’autre en période estivale ? 🙂 A part une piscine, un thé glacé et un ventilo, je veux dire ? ^^

Vala vala, bon ben je vous laisse là pour cette semaine, je retourne fondre en attendant la pluie, qu’elle soit nocturne ou pas ! 🙂

Bonne semaine à tous !! 🙂

Ce contenu a été publié dans Bande dessinée, BD, Dessin, Gay themed, Lemon, LGBT+, Midnight Rain, MLM, mm, Moi, MxM, Romance, Romance MM, Romance MxM, shonen-aï, Tranche de vie, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Midnight Rain, lueur dans une nuit pluvieuse

  1. Pouika dit :

    Merci, je ne connaissais pas et même si je n’ai pas encore atteint ton âge (pas encore 27), je pense comme toi.
    j’avais lu un yaoi (ne me souviens plus du nom ouin :,{ snif snif), ou justement l’auteur avait inversé les stéréotype (uke = grand / seme = petit mais pas de féminisation) ! et c’était super mignon aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.