Nos zamies les bêtes [Krypto et les Super-Animaux]

Salut tout le monde !

Je vous rappelle ma présence à Lyon Hanabi le WE prochain !! Je serai sur le stand de ma namie Armelle Shinigami, avec mes livres et y aura plein d’autres trucs ! 🙂 Venez nombreux ! 🙂

Après une semaine fraîche, passée pour moi chez une vieille amie (bizoux Mathilde), où j’ai visité le Musée du Chapeau de Chazelles-sur-Lyon, où j’ai appris comment qu’on faisait les chapeaux en feutre de poils de lapins (big hug à la petite demoiselle qui a demandé si ça faisait du mal aux lapins, c’est beau l’innocence) et que c’était ma foi fort intéressant, me voilà reviendue dans mes pénates.

Il va refaire chaud sous peu et donc, que diriez-vous d’aller au frais au ciné ?

Krypto et les Super-Animaux, DC League of Super-Pets en VO, est un film Jared Stern et Sam Levine, avec un casting vocal très impressionnant côté US et franchement pas dégueu en français. Muriel Robin, par exemple, s’éclate clairement dans le doublage de Lulu, la terrible cochonne d’Inde maléfique, ça fait plaisir à entendre !

Oui, oui, encore un cochon d’Inde, ça doit être le dernier truc à la mode aux États-Unis de diaboliser les cochons d’Inde…

Mais bon, c’est plutôt une très bonne surprise qui nous a franchement fait beaucoup rire avec ma namie SnnowW, qui passait par là. On ne s’attendait pas à grand chose et on a beaucoup aimé. 🙂

L’histoire commence donc alors que Krypto, le fidèle chien de Superman, vit sa meilleure vie avec son meilleur ami d’extraterrestre en collants.

Sauf que ce dernier flirte un peu trop avec Loïs Lane et le chien est jaloux, s’imaginant déjà évincé par elle. C’est d’ailleurs une des idées vraiment marrantes du film : nous montrer ça d’un point de vue canin. Par exemple, Krypto imagine son maître offrir un os géant à Loïs pour la conquérir… No comment. ^^”

Or, cette faille dans une loyauté de toujours pourrait bien servir les plans démoniaques d’une terrible cochonne d’Inde sans poils bien décidée à éliminer toute la Justice League ! Ouais, ouais. Carrément. C’est beau d’avoir de l’ambition.

Krypto, pris au piège, va alors devoir mettre son orgueil de côté et chercher des alliés pour sauver son maître et les autres. Et quoi de mieux pour ça qu’un chien grognon, une truie manquant de confiance en elle, une tortue complètement bigleuse et un écureuil hyper nerveux, bande attendant désespérément d’être adoptés dans leur refuge et rêvant d’une ferme idyllique où ils vivraient heureux… Surtout s’ils ont brutalement reçu des super-pouvoirs dans l’affaire ?

L’équipe idéale, rien à redire.

Ce film, destiné à un public très jeune en priorité, est donc plein des clichés habituels et peu nous sont épargnés. Le héros en détresse doit apprendre à mettre de l’eau dans son vin, ranger ses a-priori et sa suffisance dans sa poche pour réussir à sauver son meilleur ami, apprenant par là même le sens du sacrifice et de l’amitié véritable, blabla. Le scénario est aussi sympathique que prévisible pour un public adulte.

Mais ce même public adulte n’a pas été oublié, vu le nombre de blagues pas vraiment drôles ou compréhensibles pour les enfants (Par exemple : “Un riche va en prison pour de vrai !” ^^) et de références à l’univers DC vraiment très pointues (comme le personnage de la Green-Lanternette, que je ne connaissais pas, personnellement).

C’est dynamique, coloré, vraiment très drôle et raconté de façon rythmée et entraînante. Une vraie très bonne surprise à apprécier en famille, donc. 🙂

Voilà, c’est tout pour moi pour aujourd’hui. 🙂

Je vous souhaite une très bonne semaine, et je vous dis à mercredi pour les 11 ans du site et au WE prochain pour Lyon Hanabi et la suite du Petit Papillon ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.