Les étoiles, c’est loin. (+ Pantin 38)

Salut tout le monde !

Je suis en petite forme et j’ai eu une bonne grosse semaine de merde, donc je vous garantie pas du tout que cette news va être super joyeuse.

Pour faire vite, aucune piste d’une suite à la bib’, crevée de chez crevée, et chat malade et en sursit.

Grosse ambiance.

Bon allez, j’arrête de faire mon Caliméro et je vous cause quand même un peu du plus gros blockbuster de ce dernier mois…

logo-du-film-star-wars-le-reveil-de-la-force-11396338yyrcd_1713

Allons-y donc pour Star Wars, Episode VII

Alors je vais sûrement être brève pour une raison très simple : je n’ai pas aimé ce film. Mais je ne l’ai pas vraiment détesté non plus, en fait… Simplement, je suis pas rentrée dedans. Vraiment pas rentrée.

Pourtant, je vous jure que je partais pas contre, pas plus que vraiment pour d’ailleurs. J’étais juste curieuse, j’avais évité absolument tout ce qui pouvait me spoiler. Je ne savais en fait que deux choses : une que j’avais chopée de longue date je sais plus trop où, l’autre qu’un ami m’a spoilée sans le faire exprès quelques jours avant que j’y aille. Toto, si tu me lis, bizoux, je t’en veux pas 🙂 !

Rien qui devait me gâcher le film, mais en fait, je suis pas rentrée dedans. Je peux vous dire pourquoi, c’est la première scène, donc c’est pas un si gros spoil.

L’histoire commence dans un bled paumé où un gars qui est présenté comme le meilleur pilote des gentils est venu récupérer un truc qui, en gros, est la clé pour sauver l’univers. Bien sûr, le village est attaqué par les méchants.

Là, il est nécessaire que notre pilote se fasse choper. Je vous dis pas pourquoi, mais pour la suite, il faut qu’il se fasse avoir. Pas de souci. Sauf que, que fait notre homme ? Un gars qui a priori est un soldat d’élite formé, avec déjà un peu de bouteille, reconnu comme le meilleur puisque désigné par ses chefs pour cette mission capitale, et qui donc tient dans ses mains de quoi sauver tout, vraiment tout ?

Vous vous dites, ben il s’enfuit et il tombe sur un troupal de stormtroopers enragés qui parviennent à le capturer après un combat héroïque ? Il se planque mais est découvert ? N’importe quoi, tout ce que vous voulez, sauf ce qu’il fait : retourner dans la mêlée comme un con pour se faire cueillir direct par le chef des attaquants. Chef des attaquants contre lequel il aurait dû piger au premier coup d’œil, en soldat expérimenté, qu’il n’avait pas le niveau !

Star-Wars-the-Force-Awakens-banner

D’où le problème principal de ce film pour moi, ce qui m’a vraiment empêchée d’y rentrer : pourquoi, bon sang mais pourquoi ce film est débile et incohérent alors que je suis persuadée qu’avec 3 neurones, on pouvait raconter la même chose sans ça ? Vous avez besoin que votre mec se fasse choper ? Ben faites que les méchants encerclent direct le village, comme ça ben il est coincé point.

Ce film est un ramassis de mauvais clichés, de situations effectivement sacrément copié-collé sur le tout premier film de la saga, de coïncidences invraisemblables, de « ta-gueule-c-est-la-force », voire carrément de vides scénaristiques, et pourtant, bon sang, mais qu’est-ce qu’il est bien filmé.

C’est ça qui me blase, vraiment.

Ce film est un chef d’œuvre visuel. C’est rien de dire que techniquement, formellement, même au niveau du jeu des acteurs, c’est un très bon film. J. J. Abrams a fait du très bon boulot. C’est beau, c’est grandiose, les courses-poursuites en vaisseau sont vraiment sympas, et à mon avis très cool en 3D pour ceux qui peuvent en profiter. Oui, ça manque d’audace, mais c’est quand même loin d’être de la merde. Sans son scénar copié-collé plus que bancal, ce film serait vraiment un très bon divertissement.

Mais malheureusement, même une réalisation aux pitits oignons bio, dorés à la meilleure huile du monde, dans la meilleure poêle que vous pourriez trouver, ne peut pas rattraper des erreurs de scénar’ aussi flagrantes, et surtout si faciles à corriger pour la plupart. Pourquoi un personnage clairement très bon tireur n’abat-il pas son ennemi quand il peut ? On en a besoin pour la suite ? OK, ben faites-lui oublier ou perdre son arme à ce moment, ou qu’elle s’enraye, ou n’importe quoi, mais le laissez pas le regarder comme un con alors qu’il l’a à portée de tir avec son fusil laser à la main !!!! C’est pas si difficile que ça !

Enfin bon, bref… A voir si ça vous botte, moi j’ai pas réussi à rentrer dedans. Je verrais peut-être les autres, car ça reste aussi un premier épisode avec ce que ça peut impliquer de choses laissées en suspens, mais rien n’excuse le manque de cohérence de film comme son manque de cohérence globale avec le reste de la saga.

(La vache, j’étais pas censée être brève, moi ? Oo)

En gros, j’ai préféré Snoopy ^^ !

Sur ce, je vous laisse avec le chapitre 38 de Pantin, ça se tire ça se tire, et je vais sans doute allez reprendre un peu FF9 qu’il serait temps que je finisse…

Bonne semaine à tous 🙂 !

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Disney, Fantastique, Gay themed, Mafia, Moi, Pantin, Peanuts, Polar, roman, Science fiction, shonen-aï, Snoopy, Star Wars Episode VII, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *