Wouf wouf !! (+ Héritages 4)

Salut les gens 🙂 !

En cette belle nuit et alors que la température de notre belle cité est enfin redevenue momentanément respirable, et alors aussi que SnnowW et moi nous préparons à aller enterrer un ami, euh pardon, enterrer la vie de jeune homme d’un ami demain, je trouve quand même un chtit moment pour venir vous causer.

Oui, vous avez bien lu.

Malgré le fait que nous soyons des entités féminines, SnnowW et moi sommes bien invitées à un enterrement de vie de jeune homme.

Je tenterais bien une blague sur le manque d’amis des geeks, mais ça serait méchant pour notre cher Telwarin… ^^ Et puis on est contentes d’y aller !

En attendant donc d’aller lui faire sa fête pour lui apprendre à se marier, non mais sérieux quelle idée, je passe par là et vais enfin pouvoir vous parler de Lucas & Co, puisque j’ai enfin fini le 1er tome des Loups de Riverdance d’HV Gavriel.

les-loups-de-riverdance,-tome-1---lucas-535345-250-400

Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas mis de lien extérieur pour vous envoyer vous documenter sur ce livre, car il serait vraiment trop dommage de vous spoiler son contenu par inadvertance.

Soyons donc succincte : Lucas, jeune homme très instable et surtout à moitié fêlé, fuyant on ne sait quoi, arrive un jour, après un énième départ, une autre fuite, dans une petite ville des North Cascades, où il tente de se poser un peu… En vain. Échappant de peu à la mort grâce au seul véritable ami qu’il s’est fait, Leo, il est recueilli par ce dernier et son père, Marcus, dont il tombe presque immédiatement fou amoureux. Mais Marcus et Leo sont des loups garous, Marcus est l’Alpha de la meute, et ceux qui en ont après Lucas ne sont pas prêts à le, ou les, laisser en paix…

Voilà en gros la base. J’espère ne pas en avoir trop dit… Mais assez pour vous donner envie de le lire.

C’est quand même plutôt un très bon bouquin. Déjà, le style est très bon, le récit à la 1ere personne est très prenant, et très bien géré. Lucas raconte son histoire et on est bien avec lui, on rigole beaucoup, on grogne, on compatit, on chougne un peu. Ça permet une ironie dramatique qui fonctionne très bien : le lecteur, complice du jeune narrateur, sachant rapidement des choses que les autres personnages ignorent, approuvant ou pas les actions de Lucas, le soutenant ou ayant envie de lui botter le c**, bref, c’est plutôt diablement efficace. Bon, par moment, y a pas qu’à Lucas que j’avais envie de botter le c**, mais passons… ^^

C’est vraiment un livre que j’avais du mal à lâcher, ce qui est globalement bon signe, et si certains retournements sont assez prévisibles, d’autres sont vraiment surprenants et bien menés.

En fait, je me suis surprise à réaliser que ce que je pouvais reprocher au personnage de Lucas était en fait parfaitement cohérent et raccord avec ce qu’il est et son parcours. C’est un gosse immature, parfois très énervant, donc certaines réactions sont totalement surréalistes, mais je mets au défi n’importe quel garçon de son âge ayant son passé (ou un passé voisin, je ne souhaite vraiment à personne d’avoir son passé ^^’) de ne pas l’être ! Ce mec est totalement ravagé, une horde de psys armés jusqu’aux dents de l’intégrale de Freud n’en viendrait pas à bout… Mais c’est ça qui fait tout l’intérêt de l’histoire : qui est-il, d’où sort-il et comment peut-il arriver à s’en sortir ?

Les autres personnages se tiennent bien, globalement, certains auraient pu gagner à être plus développés, j’ai trouvé parfois quelques longueurs, parfois quelques évènements au contraire un peu survolés, mais rien d’insurmontable, rien que ne m’ait fait poser le livre et ne pas avoir envie de le reprendre. 🙂 Non, franchement, pour un premier roman, respect tout plein à HV Gavriel. C’est du très très beau boulot. ^^

Bref, que ce petit pavé ne vous fasse pas peur, c’est vraiment très sympa à lire. Par contre, attention aux plus jeunes et/ou aux plus sensibles, non seulement ça s’envoie en l’air de façon plutôt explicite, mais en plus, le récit est quand même assez violent, avec son lot de cadavres, de combats et de sang, donc warning quand même.

Sur ce, moi je vais me coucher par le plus court chemin et je vous laisse avec Alec et Matteo pour la quatrième partie d’Héritages.

Bonne semaine à tous 🙂 !

Ce contenu a été publié dans Alec, Anges, Démons, Esotérisme, Fantastique, Gay themed, HV Gavriel, Lemon, Livre, Loups de Riverdance, Loups Garous, Matteo, Moi, Occultisme, roman, shonen-aï, Vampire, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *