Rions un peu en attendant la fin du monde (Marc Dubuisson, David Halphen, + Héritages 2 -51)

Salut les gens 🙂 !

J’espère que ça va bien pour vous. Moi, ça va, j’ai passé un bon petit weekend, surtout hier, où j’ai trainé mes guêtres du côté de la Presqu’Ile. Il y avait le festival Lyon BD, où je me jurais d’aller depuis euh, longtemps, et où, cette année, un nom m’a motivée, celui de Marc Dubuisson.

Je ne crois pas vous avoir déjà parlé de ce sympathique (je m’en doutais, mais je peux confirmer) jeune homme que je suis avec assiduité depuis fort longtemps sur le net, sur Lapin.org d’abord, sur facebook maintenant, parce que, comme j’ai pu le lui dire de vive voix, il me fait marrer approximativement une fois sur une. Ce qui est une fort bonne moyenne.

Alors, humour engagé, grinçant, très grinçant même parfois, mais qui tombe toujours juste et ça fait du bien. 🙂

Si je n’avais qu’un seul de ses titres à vous conseiller, ça sera sans aucune hésitation celui que je lui avais apporté pour la dédicace, Amour, Djihad et RTT, qui se paye le luxe d’être une magnifique satyre, très bien sentie, de beaucoup trop de choses pour que je les liste ici. 🙂

En un mot : merci 🙂 !! Pour ton travail et pour l’échange très sympa qu’on a eu hier ! ^^

Tout mon soutien à toi pour tes futurs projets, au plaisir de se recroiser 🙂 !

Petit coucou (rapide aussi) à David Halphen, que j’ai eu le plaisir de croiser à l’occasion de sa conférence sur la représentation LGBT+ dans les BD. Moment très sympa qui m’a fait découvrir plein de titres qui ont l’air très cool, échange très sympa, et du coup j’attends avec impatience le lancement de sa BD Fusion Man, dont j’avais loupé la campagne Ulule (faute de sous ouin). Projet très intéressant à la lecture du tome 0 ;).

Les choses avancent tranquillum dans beaucoup de medias, la représentation progresse, ‘faut juste être vigilant et savoir encourager les projets qui portent quelque chose. 😉 Je déteste quand des marketeux ou des auteurs sans inspiration collent un logo LGBT+ sur un produit sans saveur pour espérer raquer quelques euros, mais je ne peux qu’applaudir les auteurs qui osent ces sujets en les traitant bien (ou au moins le mieux qu’ils peuvent).

Cette année, il se trouve que nous fêtons les 50 ans des émeutes de Stonewall, du jour où, on peut le dire, je pense, est née chez les LGBT+ cette conscience d’être une communauté et d’avoir le droit de vivre en paix, sans avoir à subir de violences juste parce qu’ils existent.

50 ans de lutte et ce n’est pas fini.

Alors on lutte comme on peut, parfois avec des pierres, parfois avec des romans ;), parfois avec des dessins. Mais on lutte.

On en est tous là, finalement. ^^

A quoi ça servirait de créer, sinon… ?

Je m’en vais vous laisser méditer là-dessus, non sans vous renvoyer au chapitre 51 de la seconde partie d’Héritages, en espérant que vous ne me maudissiez pas (trop) de sa conclusion (eh eh eh). ^^

On oublie pas mes petits livres sur Amazon !! Notez, partagez, commentez, ça m’aidera beaucoup, merci !!! N’oubliez pas que je ne peux compter que sur vous pour me soutenir !!

Bonne semaine à tous !! 🙂

Ce contenu a été publié dans Alec, Amazon, Bande dessinée, BD, Bylonn, Chant des Drows, Comic, Coup de Coeur, David Halphen, Dessin, Dubuisson, Erwan Perdreau, Fantastique, Fantasy, Festival, Gay themed, Héritages, Heroic Fantasy, Humour, Intégrale, LGBT+, Livre, Long is the road... Hard is the way, Matteo, Maxiane, Merci !, mm, Moi, MxM, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, Science fiction, shonen-aï, Une Histoire de famille, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.