News du 18/05/2014 (Solei d’Al-Ruh 26 et Final Fantasy 1)

Comment ça va chez vous alors qu’il semble que l’été se pointe en peu pour de vrai (5 jours sans baisse drastique de température annoncés !!!!!!!!!) ?

Moi ça va, je me paye une petite pause et ce n’est pas que parce que je ne sais absolument pas comment finir la nouvelle inédite du recueil ! Je nierais tout !… Et rien à voir avec le fait non plus que j’ai lancé Final Fantasy sur ma peuseupeu, je parle du premier, hein…

Puisque je vous dis que non…

C’est juste que comme je n’avais pas d’idées pour la news d’aujourd’hui, alors je me suis dit que j’allais vous parler du jeu et que donc il fallait que j’y joue un peu plus pour bien vous en parler…

Je crois que je vais bientôt trouver du pétrole.

Final Fantasy 1

Final Fantasy, premier du nom, est un jeu vidéo de Square Soft, depuis Square Enix, de 1987. Pour le petite histoire, ce jeu devait être le baroud d’honneur du studio à l’agonie, d’où son nom, mais le succès fut au rendez-vous et la suite, ben, ça va jusqu’au XV bientôt…

Alors que dire de FF1 en 2014… Ben… C’est rien de dire que c’est plutôt minimaliste, mais c’est plaisant. Le refonte graphique pour la peuseupeu est sympa, les petits chibis persos sont assez rigolos, et jouer aux legos, ça m’a jamais gênée. J’ai eu ma dose avec les 2 premiers StarOcean (que je vous recommande vivement aussi, mais dont je vous parlerai une autre fois si vous êtes sages).

Une capture NES

On a gagné avec la refonte pseuseupeu :

Version peuseupeuy a juste un truc qui me chiffonne

Y a juste un truc qui me chiffonne un chtit peu en fait.

D’où des gens pensent que le mage blanc (celui qui est devant ses petits camarades, là sur l’image) est une fille ?… Non parce que comment dire en fait euh… Non…? Ou en tout cas, ce n’est pas du tout dit ? Ni dans le jeu ni dans le manuel ?

Je m’explique : les quatre larrons, là, le guerrier, le voleur, le mage blanc et la mage noir, sont l’équipe de base du jeu. Ils n’ont aucun nom ni rien, ils se baladent comme ça popopom avec leurs cristaux dans la main et du coup, super c’est l’accomplissement de la prophétie, ils vont sauver le monde. Minimaliste, hein, vous étiez prévenus. Ces personnages très originaux (sûrement pour l’époque allez on va dire…) n’ont ni nom ni rien, alors pourquoi le mage blanc, le soigneur pas très fort au combat, serait une fille …? Non, parce que je veux pas faire ma féministe enragée ni rien, surtout un dimanche, mais en fait je vois juste pas l’intérêt. Alors, si c’est juste pour le quota féminin… Bof.

Je trouve encore plus drôle un truc, sur le site FinalFantasydream, c’est qu’autant le mage blanc est décrit au féminin, autant son évolution est décrit au masculin. Genre, quand on est plus puissant, on devient un mec…? Non, mais en fait, faudrait juste être cohérent, c’est le même perso… Ou alors en fait le passage de mage blanc à sorcier blanc implique une opération chirurgicale de changement de sexe ? Alors, dans un monde médiéval, c’est un peu chaud, mais bon, avec la magie, sait-on jamais.

Soyons honnête, je vois un intérêt à faire du mage une fille : ça fait des supers blagues dans Banal Fantasy Origins !!! ^^

Bon, alors, sinon, blague à part…

L’histoire se suit, sans surprise certes mais sans déplaisir. Les combats sont sympas, si on supporte le tour par tour, la durée de vie a l’air acceptable, une petite trentaine d’après JeuVidéo.com. La musique est très belle, on regrette presque de connaître certains thèmes, repris par les autres opus… ^^

Attention cependant, il est en anglais.

En résumé, à faire par curiosité, mais on est loin d’un FFVII, bien sûr…

Alors, une dernière capture, juste parce que ça m’a fait marrer… Je vous situe : on se balade dans un petit village elfique, on croise quelques tombes et là…

"Ici repose Link."
“Ici repose Link.”

Voilà voilà !

Sur ce, le chapitre euh, 26 je crois (*Vérifie* Ah oui.) du Soleil d’Al-Ruh et je retourne jouer euh, travailler très sérieusement à mes écrits, bien sûr !!! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.