Gron.

Salut les gens,

Bon bon bon.

Alors on va pas se mentir, la pilule de l’annulation du salon de ce WE a eu bicoup bicoup de mal à passer. Même si personne n’est responsable des intempéries, j’avoue que devoir renoncer au premier vrai salon littéraire, spécialisé fantasy, qui m’avait accepté via son comité de lecture, c’est à dire parce qu’ils avaient aimé mon boulot et pas juste parce que j’avais filé un chèque pour avoir une place… Ben c’était pas rien, quoi.

L’an prochain, je loue un traineau et des huskies s’il le faut, mais j’y serai !!

Je me demande s’ils ont ça à Kiloutou…

Bref, allez, on garde la pêche pour avancer malgré tout, parce qu’il faut bien. ^^

Ou un traineau tiré par des renards ? Mimi non ?
(Image by David Mark from Pixabay)

La fin d’Héritages pointe le bout de son fichier Word (le chapitre à venir sera l’avant-dernier, si pas le dernier, je verrai comment la muse gère ça) et j’avoue m’interroger sur la suite. Pas que je sois à court d’idées, c’est même plutôt le contraire, mais du coup, j’avoue ne pas trop être sûre de la formule à adopter.

Héritages est une histoire qui me tenait à cœur et que j’ai partagée avec vous avec plaisir, mais on va encore pas se mentir : juin 2016/décembre 2019, c’est long. Très long. La première partie fait 250 pages et la seconde actuellement 364. C’est vraiment long. Et pour être vraiment tout à fait complètement honnête, ben là sur la fin, je rame un peu… J’espère que ça se voit pas trop …?

Mon véhicule officiel en exclusivité !!
(Image by OpenClipart-Vectors from Pixabay)

Toujours est-il donc que je pense enchainer avec un nouveau projet (normalement) simple et (surtout) déjà suffisamment avancé pour me laisser un peu de répit. Mais bon, je me connais et je me méfie, Héritages n’était pas du tout censé prendre cette ampleur quand je m’y suis lancée… Enfin, aucune de mes histoires ne me parait si compliquée quand je commence, c’est piégeux ces bêtes-là.

Mais j’avoue humblement qu’il n’est pas impossible qu’à l’avenir, je lâche un peu du lest et que je fasse des pauses si les récits deviennent trop longs, pour m’éviter (et vous éviter) des longueurs intempestives. C’est à voir, mais à me mettre la pression pour être régulière, ben j’en perds un peu parfois le plaisir d’écrire et, on va toujours pas se mentir, c’est pas tip top… Garder ce plaisir est une condition sine qua non déjà à mon équilibre mental (ou ce qu’il en reste) et, en ce qui vous concerne, à la qualité de mes productions. Alors, ça ne veut bien sûr pas dire que je ne sortirai rien, bien sûr que non, mais la possibilité d’alterner deux récits, par exemple, est à l’étude si le besoin s’en fait sentir.

Voilà voilà.

Work in progress…

Sur ce, je retourne boire du thé tranquille en méditant sur la vacuité des choses, parce que, que faire d’autre, un dimanche de pluie? ^^

A la semaine prochaine pour la suite/fin d’Héritages et prenez bien soin de vous d’ici là !!

Ce contenu a été publié dans Alec, Convention, Fantasy en Beaujolais, Festival, Gay themed, Héritages, Livre, Matteo, mm, Moi, MxM, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, Site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.