Un peu de yaoi ! (Le Monstre & la Bête)

Salut les gens !

J’espère que ça va dans la chaleur/moiteur ambiante, moi j’avoue j’ai autant d’énergie qu’un troupeau de limaces neurasthéniques…

Sinon, qu’est-ce que vous diriez qu’on cause un peu yaoi ? Allez ? Ça fait longtemps, non ? (*Va checker* Ah ouais le 23 février… Eh bé !)

Alors donc, quoi d’intéressant à nous mettre sous la dent (oh ça rime) ?

Ben pas mal de choses, en vrai, assez diverses zet variées et tout aussi inégales…

Pour aujourd’hui, je vous propose un départ. 🙂

Le Monstre & la Bête, de Renji, paru chez Taifu, est une première œuvre dont le début se montre très prometteur.

Dans un monde fantastique assez indéterminé (pour le moment ?), plus moderne que médiéval, a priori, vit Kavo, un monstre très laid. Enfin, c’est ce que tout le monde a l’air de penser. Kavo est une créature intelligente, mais solitaire, car tout le monde le fuit, y compris les autres monstres, à cause de cette laideur. Pour nous lecteurs, comme son visage est toujours caché derrière ses longs cheveux, ce n’est pas si flagrant, mais bon, on veut bien le croire.

Un jour cependant, la vie du monstre bascule lorsqu’il intervient pour sauver un homme agressé par trois autres dans ses bois. Et surtout lorsqu’il réalise que cet homme n’a pas peur de lui.

Liam, tel qu’il se présente, est très étrange. Beau et charismatique, avec un regard mauve assez particulier, cet homme entre deux âges lui avoue sans tergiverser être très intéressé par le sexe et que, bien que craignant d’être dépouillé et tué par ses compagnons de voyage, il n’aurait, par contre, rien eu contre s’envoyer en l’air avec eux avant… C’est donc pas vraiment d’un viol collectif, mais plutôt d’un meurtre, que Kavo l’a sauvé, selon lui.

Kavo est surpris, mais sa naïveté et sa gentillesse ne le laissent pas réfléchir trop loin. A moins que ça ne soit le simple fait d’avoir face à lui un être qui lui parle enfin normalement ? Toujours est-il qu’il propose à Liam de l’escorter jusqu’au bord de la forêt. Au fil du chemin, Kavo s’attache à son protégé, qui lui parle de ses voyages et de ce vaste monde que lui n’a jamais vu. Liam, de son côté, est bien plus ambigu. Il va pourtant céder quand Kavo va lui demander de l’emmener avec lui.

C’est alors qu’ils s’arrêtent dans la petite ville voisine que Kavo découvre que son ami cache bien des choses. Malgré sa volonté de rester discret, Liam n’en reste pas moins un séducteur, assez insatiable pour changer de partenaire chaque soir ou presque, usant de son charme si particulier… Et c’est sans compter le fait qu’il est recherché…

Je m’aperçois que je frôle le spoiler avec ce résumé un peu trop détaillé, mais en le relisant, je ne vois pas quoi enlever. ^^’

Ce tome est une mise en place, clairement, posant des questions encore sans réponse, mais posant surtout le curieux lien qui se tisse entre le grand monstre naïf et cet homme peut-être bien plus monstrueux, bestial, que lui.

Le dessin est joli et l’ambiance assez tranquille. On découvre ce monde, bien posé, vivant et cohérent, avec Kavo. On se demande, comme lui, qui est Liam, ce qu’il a bien pu faire pour être ainsi poursuivi, ce qui va arriver. A-t-il raison de s’attacher à Liam et de prendre son parti ? N’est-ce pas mettre le pied dans une histoire qui le dépasse totalement, lui le grand monstre naïf qui n’est jamais sorti de sa forêt ?

Car Liam est loin d’être antipathique. Certes charmeur et manipulateur, il semble finalement plus blasé que mauvais, plus “coincé” dans sa fuite que réellement dangereux. Est-ce un leurre ? Est-il coupable, victime, les deux ? Qui le cherche et pourquoi ? J’imagine que la suite nous le dira.

Ce premier tome est plaisant et assez intriguant pour qu’on ait envie de poursuivre le voyage avec ces deux-là.

Voilà voilà. N’hésitez pas si ça vous intéresse !

On se retrouve la semaine prochaine pour la suite du Petit Papillon !

Bonne semaine à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.