Belle et Rebelle ! [Rebelle ; Le Petit Papillon 60]

Saluuuuut les gens !

J’espère que vous allez bien. 🙂

Petite newzette aujourd’hui pour vous causer d’un film que je n’avais jamais vu, et dont j’ai profitĂ© de la rediffusion Ă  mon cinĂ© prĂ©fĂ©rĂ© ce matin pour aller le dĂ©couvrir avec juste 10 an de retard, ce qui arrive Ă  tout le monde. ^^

Rebelle est donc un film Disney-Pixar de Brenda Chapman, datant de 2012. Un beau petit Pixar, qui, dans l’ordre des princesses Disney “nouvelle gĂ©nĂ©ration”, se place entre Raiponce et Anna et Elsa.

L’histoire est simple : MĂ©rida est une jeune princesse d’un royaume d’Écosse mĂ©diĂ©val indĂ©terminĂ©.

RĂŞvant de libertĂ© et refusant le destin tout tracĂ© qu’on lui destine, Ă©puisĂ©e par toutes les leçons de sa mère, pourtant aimante, pour faire d’elle une princesse parfaite, notre demoiselle dĂ©fit la tradition visant Ă  lui choisir un Ă©poux. DĂ©clenchant par lĂ  le courroux des clans de ses prĂ©tendants et surtout de sa mère, poussĂ©e Ă  bout par une Ă©nième dispute, la jeune fille s’enfuit dans la forĂŞt oĂą, rencontrant une sorcière quelque peu obsĂ©dĂ©e par les ours, elle lui demande un enchantement pour faire changer sa mère…

Sauf que le changement n’est pas vraiment celui prĂ©vu et que pour rattraper le coup, MĂ©rida va devoir aussi changer elle-mĂŞme, “renouer ce qui a Ă©tĂ© brisĂ©”, pour sauver sa mère et Ă©viter tout simplement une guerre entre les clans.

Alors, malgrĂ© ses petites faiblesses, notamment des Ă©vènement qu’on voit venir gros comme une maison, ce film reste excellent.

DĂ©jĂ  techniquement, il est magnifique, superbement animĂ© (mention spĂ©ciale Ă  la tignasse rousse de  l’hĂ©roĂŻne ^^), les personnages ont des design intĂ©ressants et qui sortent du moule classique et bien trop lisse auxquels Disney nous a habituĂ© ces derniers temps, les dĂ©cors sont superbes et la BO très belle.

Si, comme je le disais, certains retournements sont très prĂ©visibles, d’autres m’ont vraiment surprise et certains gags marchent très bien (perso, le coup du chaudron-rĂ©pondeur de la sorcière et la petite sĂ©ance post-gĂ©nĂ©rique m’ont vraiment fait marrer).

Bref, un très bon moment avec des personnages fĂ©minins et masculins travaillĂ©s, pour un rĂ©cit qui donne Ă  chacun son rĂ´le et sa place, et une morale classique, mais toujours bonne Ă  prendre : la communication, c’est important, bordel, AVANT que les choses ne partent en vrille. 

Bref, Ă  voir pour les retardataires de mon genre !

Sinon, pour ceux qui l’attendent, le chapitre 60 du Petit Papillon, toujours dans les souvenirs d’Adel, qui prend sa vie en main Ă  son rythme. 🙂

Bonne semaine tout le monde 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.