Le Dragon était redevenu sauvage… (Abzû, Suicide Squad + Héritages 11)

Salut les gens 🙂 !

Désolée de passer si tard ! Figurez-vous que je suis en pleine réinstall d’ordi et que j’ai galéré comme pas permis pour réinstaller mon logiciel de dictée, le dragon du titre, qui buggait grave… C’est qu’il gambadait loin dans les plaines et qu’on a bien galéré à le choper et le dresser, ce petit enfoiré ! Encore merci à Adrien du coup de main !! ^^

Du coup, à la bourre pour mettre le chapitre de la semaine au propre et aussi donc pour la news… Logique !

Alors juste pour revenir un mini-coup sur Adrien English. J’ai fini le tome 2, dont je ne peux absolument rien vous dire, encore une fois, pour ne pas vous spoiler le premier. Mais sérieux, c’est du tout bon, je me suis encore plus marrée que le premier, l’intrigue est cool, les persos et leurs évolutions sympas, ça se lit vraiment bien. J’attends le 3 avec grand intérêt !

Voilà voilà.

Ensuite, juste parce que j’ai regardé ça cette semaine et que c’est très chouette !

abzu-underseajpg-e0ea6e

J’ai découvert l’existence d’un petit jeu d’exploration sous-marine-aventure très très beau, Abzû. Je me suis mis ça en fond pour travailler à la surprise que je vous prépare pour les 5 ans du site et je me suis surprise à suivre plus que je ne pensais, parce que c’est juste visuellement magnifique.

Abzu-159143

C’est beau, coloré, reposant, ça doit être très cool à jouer, juste en mode zen, y a aucun combat, pas vraiment d’ennemis… Si  vous voulez juste vous faire une idée, allez jeter un œil au Let’s Play de ce brave Frigiel, ça dure à peine deux heures et ça vaut vraiment le coup d’œil.

Sinon, pour parler de choses moins poétiques…

suicide_squad_background2_0

Suicide Squad de David Ayer, film américain sorti le 3 aout dernier, ne m’a pas vraiment transcendée…

J’avais pas trop suivi les débats, apparemment plus ou moins houleux, qui ont parait-il secoué un Internet toujours prompt à la combustion spontanée sur des sujets aussi primordiaux qu’une adaptation de comic au cinéma… Mais bref ! Pour avoir regardé plusieurs critiques et m’y être un peu penchée après coup, mais pas trop, parce que j’ai très mal au dos en ce moment, je pense que comme beaucoup le suggèrent, ce film n’est pas ce qu’il aurait dû être et que le réalisateur voulait à la base une œuvre bien plus sombre et violente, projet mis à bas par des producteurs ne sachant pas trop sur quel pied danser et transformant ça en un truc, ben…  très bancal qui ne sait clairement pas trop ce qu’il est.

Car ce film est trop paradoxal pour n’être qu’un banal film de commande de réalisateur pas inspiré. C’est par moment psychologiquement très violent, trop pour un vrai film tout public, pas assez pour un film pour adultes, avec une réalisation juste honnête, mais parfois traversée de fulgurances superbement bien réalisées, qui laissent vraiment à penser que David Ayer avait une vraie vision du projet et qu’il n’a pas été suivi. Y a une vraie esthétique dans ce film, ça, c’est indéniable, une vraie patte visuelle, des persos vraiment stylés question « design », vraiment quelque chose qui est resté embryonnaire et c’est dommage. S’il y a un director’s cut qui sort un de ces quatre, je le regarderai vraiment avec intérêt.

Alors je n’ai pas vu les autres films DC, c’est un univers qui me branche moyen. J’aime bien Batman, mais Superman me gonfle. Je ne sais donc pas ce que valent les autres, mais celui-là, j’ai eu l’impression d’un espèce d’ersatz de Marvel qui se veut drôle et décalé alors que… Non…

13

Déjà, on nous vend ça comme « une équipe de vrais méchants les pire des pires grr grr », alors qu’excusez-moi, mais c’est quoi cette équipe de bisounours ?

Alors oui, je trolle, mais ÇA, « le pire du pire » ? Le tueur à gages bon père de famille qui se rend pour pas choquer sa fifille chérie ? Le mec dépassé et traumatisé par son pouvoir au point qu’il refuse de s’en servir ? Un espèce de mutant qui n’a qu’une sale gueule et deux répliques et 1/2 dont une blague pas drôle ? Un esprit ancien complètement déphasé et qui ne veut, à la base, que se libérer de ceux qui la maintiennent esclave par la violence la plus gerbante et à qui personne ne pourrait reprocher de vouloir se venger d’eux ? Même Harley Quinn, que j’ai pourtant trouvé très sympa, très bien jouée et plutôt bien rendue, est juste une cinglée, folle d’un Joker qui tient ici bien plus du gangster fou, et surtout fou d’elle, que du pur psychopathe. Mais aucun de ces persos n’est un vrai méchant qui vous glace le sang ! Bon sang, mais Akito m’a plus fait flipper dans Fruits Basket !

Les vrais connards, c’est d’abord les gardiens de la prison où ils sont, qui se livrent à du harcèlement, voire des actes de torture purs et simples sur eux, parce que passer un homme à tabac après l’avoir provoqué jusqu’à qu’il s’énerve, ou balancer des décharges électriques sur une femme, oui, c’est du harcèlement et de la torture. Ensuite, la palme de la connasse revient quand même et de très loin à Amanda Waller (très très bien jouée par Viola Davis, j’ai vraiment détesté ce perso comme rarement ça m’est arrivé), l’agent du gouvernement, qui, en plus d’être une irresponsable complètement conne, parce que ‘faut voir le nombre de boulettes qu’elle accumule, est, elle, totalement dénuée de sens moral et du moindre scrupule ! Et ne me dites pas que j’exagère, parce qu’abattre de sang froid quatre personnes juste pour couvrir son cul, moi j’appelle ça être une sacrée psychopathe !

Excusez-moi de considérer qu’il y a un petit sushi dans l’équation quand on part d’un postulat pareil…!

Parce que c’est globalement bien joué. Les acteurs sont assez convaincants. Comme je le disais, Amanda Waller est vraiment haïssable, mais à côté, Cara Delevingne passe de la petite archéologue timide à l’esprit surnaturel de façon tout à fait convaincante, Joel Kinnaman campe un soldat bien foutu… Et Harley Quinn et son Joker sont plutôt touchants. Moi, voir un Joker amoureux, ça m’a plutôt intéressée. J’aime pas les méchants tous seuls dans leurs tour d’ivoire, je les préfère en interaction avec leur entourage… C’est pas Isco qui dira le contraire ! Reste que là, c’est clairement sous-exploité, un peu comme tous les persos, d’ailleurs… C’est un peu dommage.

D’où la question que j’ai posé à la fin de la séance au grand dam des potes qui étaient avec moi (coucou les coupains, oui oui je sais, je réchéflis trop 🙂 !) : qu’est-ce que c’est que ce film ? C’est pas assez drôle pour être pris au second degré, pas assez sérieux pour être pris au premier, bourré de clichés insupportables (les ralentis sur les persos qui crient sous la pluie au moment crucial, effectivement, ça devrait être interdit), mais contenant des moments de grâce indéniables et justes magnifiques…! La scène où le Joker plonge pour récupérer Harley dans une cuve d’on sait pas quoi est juste superbe, aussi bien sur le fond que sur la forme !

Bordel mais à quoi a joué DC/Warner ?

Y a pas de mal à faire des films sombres, violents, pour adultes, avec des vrais persos dérangés ! Assumez, quoi ! Ça aurait vraiment pu être génial !

Petit détail en passant, la BO est très sympa.

Marvel a un univers décalé, mais pas DC. Et DC gagnerait vraiment à assumer son côté mature, justement pour se démarquer vraiment, de façon claire, de Marvel et surtout, surtout, miser sur un univers plus sombre qui pourrait vraiment être super intéressant.

Bref, Suicide Squad est à mon avis un film qui méritait mieux, victime à la fois d’un Internet qui devrait vraiment apprendre à la fermer et à attendre les œuvres finales avant de les attaquer ou de les aduler (tous genres confondus) et aussi de producteurs tellement froussards qu’ils étouffent des créations pour répondre à des critiques avant même que les films sortent, voire que ces critiques apparaissent.

Il est impossible de satisfaire tous les rageux/fanboys/fangirls du web. Reste donc à laisser aux vrais artistes, aux vrais créateurs, champ libre pour poser leur monde. Et après, on en parle. Pas d’Avengers sans Josh Whedon, pas de Thor sans Kenneth Branagh, et je suis dubitative ce qui commence à se passer maintenant que ces gars-là n’y sont plus…

Enfin bref…

Houlà, j’ai encore fait plus long que je pensais. ^^’

En conclusion, film moyen et oubliable, mais gros gâchis de potentiel. Un petit Mouais/20 ^^ !

Sur ce, je vous laisse aller boire une bière avec Alec et son ami Fred, mais seulement si vous avez envie et que vous êtes majeur, dans le chapitre 11 d’Héritages, et moi je retourne vite bosser à ma surprise parce que le 23, ça sera vite là ^^’ !

Pour info, je trainerai mes guêtres aux Geek Faëries le WE prochain, en visiteuse, mais si vous voulez me chercher, ben comme d’hab’ cherchez Nini !!

Bonne semaine à tous !

Ce contenu a été publié dans Abzû, Adrien English, Alec, Cinéma, Comic, Convention, Gay themed, Geek Faëries, Héritages, Jeu vidéo, Livre, Matteo, Moi, Ombres funestes, poésie, roman, shonen-aï, Suicide Squad, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *