Jépôdidédtitre (Alita Battle Angel)

Chalut les gens !!

Chuis toute pétafinée, alors vous attendez po à la news du siècle.

Deux choses pour commencer :

Merci de vos retours sur la nouvelle de St-Valentin de lundi, c’est là pour ceux qui l’ont loupée ! 😉

Ensuite, j’ai eu la chance samedi dernier d’aller à la conférence-dédicace de Et Tout le Monde s’en fout, dont je vous avais parlé il y a quelques temps. 🙂

Un immense merci à Fabrice de Boni et Axel Lattuada pour ce bon moment, pour leur gentillesse et l’échange sympathique que nous avons eu. 🙂 Au plaisir de se recroiser, messieurs, en attendant la suite de vos aventures !!

Vala vala.

Ceci étant dit, passons au gros de la news d’aujourd’hui, à savoir…

Alita, Battle Angel est un film américain de Robert Rodriguez, produit par James Cameron, ce qui a son importance, et avec Rosa Salazar remodelée par la numérisation, Christoph Waltz, dont je vous recause plus tard, et plein d’autres acteurs qui s’en tirent plutôt très bien.
Petit détail : j’ai pas trouvé la VF très bonne, mais ça n’a a priori pas troublé Joe et Gally plus que ça.

L’histoire est celle d’Alita, cyborg reconstruite par le docteur Ido après que ce dernier ait retrouvé son buste dans une décharge, dans un monde post-apo classique : une ville sombre et glauque où règne la violence sous une ville parait-il trop bien-cool où tout le monde rêve d’aller, etc., mais qu’on ne verra pas (en tout cas pas dans cet opus). La demoiselle est amnésique, naïve, découvre ce monde avec émerveillement, tout en espérant se souvenir de qui elle est… Et ça a l’air compliqué, puisqu’elle et son père adoptif découvrent vite qu’elle se bat très bien. Beaucoup trop bien.

Autre petit détail (et au risque de me faire conspuer) : je ne connais pas le manga d’origine, Gunnm, grand classique qui manque à ma culture, mais qui ne m’avait pas accroché quand j’avais essayé de le lire.

Ce film était attendu comme le Messie par tous ceux qui espéraient encore, malgré de nombreuses œuvres euh, discutables ?, qu’il soit enfin LA bonne adaptation de manga par les Américains, porte ouverte à avoir enfin en bons films plein de séries qu’on adore et qu’on rêve de voir sur grand écran !!!… C’est vrai quoi, le grand James Cameron, qui rêvait d’adapter Gunnm depuis des décennies, produit ça, ça ne peut qu’être bon, non ?

(Si je sujet vous intéresse, je vous conseille de prendre une heure et quart pour aller visionner l’excellente analyse d’Inthepanda sur la question, ça vaut vraiment le coup !)

D’après Joe et Gally qui connaissent bien le manga (comme le pseudo de Gally ne le sous-entendait pas), c’est une bonne adaptation. Je les crois sur parole. Est-ce que ça en fait du coup un bon film tout court, accessible aux néophytes genre moi, ben… C’est là-dessus que je suis plus mitigée.

Alors j’arrête tout de suite les gens qui affutent déjà leurs sabres, déjà parce que les miens sont prêts, naméo, et ensuite parce qu’on ne me fera pas dire ce que je n’ai pas dit : ce film n’est pas un mauvais film. C’est un très bon divertissement, visuellement époustouflant, très bien joué (même si j’attends la VO pour avoir un avis définitif là-dessus) et excellemment mis en scène. Juste « Waouh. » Pour de vrai.

J’en viens à ma parenthèse sur Christoph Waltz, que j’ai vraiment trouvé excellent dans le rôle de Ido. Pour vous situer, la dernière fois que je l’avais vu, c’était dans Inglorious bastards (très bon film aussi, mais rien à voir). Oui, oui, le film où il jouait un SS flippant. Vous savez, ces méchants tout miel et sourire qui vous donnent envie de partir en hurlant pour vous planquer dans le premier trou de souris que vous croiserez ? Du coup, j’étais intriguée de le voir en « gentil » et il est vraiment très bon.

Mais alors, Ninou, qu’est-ce donc que tu lui reproches, à ce film ? entends-je au loin.

Vous devez avoir un sacré mégaphone, dites donc.

Ben, en vrai, de n’être que ça : un très bon divertissement très bien joué et excellemment mis en scène. Une œuvre qui aime trop son support d’origine, à mon avis, et qui n’a pas su s’en écarter assez pour devenir une œuvre à part, vraiment accessible aux purs néophytes.

Parce que, même si prenant et bien mené, le scénar est trop riche, presque confus. Plein d’intrigues et sous-intrigues toutes bonnes, mais trop nombreuses pour être toutes traitées aussi profondément qu’elles l’auraient mérité. Plein de personnages tous intéressants, bien vus, bien joués donc, mais qu’on ne fait trop souvent qu’effleurer, les rendant parfois caricaturaux, ce qui est dommage. Comme Zapan, très bien joué par Ed Skrein, mais qui aurait pu être tellement plus qu’un pauvre connard vexé d’avoir été battu par une fille…

Du coup, je suis mitigée, car frustrée. Frustrée de ce que ce film aurait pu être s’il avait su se restreindre, raconter moins, mais mieux, ne garder que la substantifique moelle du manga (comme dirait notre ami Le Chef Otaku) : un vrai chef d’œuvre, qui aurait marqué le cinéma et prouvé au grand public qui n’y connait rien qu’un manga peut vraiment donner un film immense.

Donc, ben, en conclusion : allez voir Alita Battle Angel, c’est un bon film, une belle histoire qui suit des bons persos, avec des moments mignons, touchants, des bastons incroyables, dans un monde cohérent qu’on prend plaisir à découvrir. Pour moi, ce n’est pas le chef d’œuvre ultime attendu, mais c’est quand même un excellent divertissement qui fait du bien dans le paysage et annonce surement du très bon à venir.

On oublie pas mes petits livres en promo sur Amazon !! Notez, partagez, commentez, ça m’aidera beaucoup, merci !!! N’oubliez pas que je ne peux compter que sur vous pour me soutenir !!

Bonne semaine à tous 🙂 !!

Ce contenu a été publié dans Alita Battle Angel, Amazon, Animation, Anticipation, Bylonn, Chant des Drows, Cinéma, Erwan Perdreau, Esotérisme, Et tout le monde s'en fout, Fantastique, Fantasy, Gael, Gay themed, Guillaume, Heroic Fantasy, Intégrale, Japon, LGBT+, Livre, Long is the road... Hard is the way, Manga, Maxiane, mm, Moi, Murmure d'une vie, MxM, Non classé, Nouvelle, Occultisme, Orages, Polar, Promo, roman, Romance, Romance MM, Romance MxM, Science fiction, Shane Callahan, Shane Dean, shonen-aï, Sous le sapin, Tsume, Une Histoire de famille, Yaoi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.