News herculéenne (+ Soleil d’Al-Rûh 41)

Bonjour tout le monde !

Je vous avoue très volontiers que je ne suis pas du tout fière de mon titre, cette semaine, mais bon… Il aura au moins le mérite de pas trop laisser de doute sur le sujet de cette news.

Alors, muscles OK, jupette OK. On est bien dans un péplum !

Alors, muscles huilés OK, jupette OK. On est bien dans un péplum !

Alors, Hercule, donc, que j’ai été voir hier en VO, 2D, et juste pour l’anecdote, on a eu la salle entière pour nous (moi et Joe et Gally qui m’accompagnaient). Une grande salle UGC pour nous tous seuls !!!! C’est du bonheur ^^ ! Du coup, on a pu délirer tranquillement pendant tout le film ^^ ! Ce que je ne me permets jamais au ciné…

Même si ce vide m’a un peu surprise, c’était sympa :), et bon y avait une séance en VF à la même heure, ce qui peut expliquer… Bref !

Très honnêtement, j’ai un peu hésité à vous en causer. Clairement, ce n’est pas le film du siècle. D’autant que le siècle, là, est encore un peu long… Mais c’est franchement pas si mauvais. Alors qu’on soit clair : vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir : aucun cliché ne vous sera épargné. Vraiment aucun. Ni le héros torturé par un sombre passé, ni sa “team” vue revue rerevue (le meilleur ami, le vieux usé, le bourrin à moitié (euh, non, 3/4… 2/3… aux 9/10… ?) psychopathe, la bonasse ultra-bourrine et le gamin qui veut se battre parce qu’il en a marre de regarder), ni le méchant pas méchant, ni la princesse gentille-pas-gentille-gentille, ni tous les retournements de situation confis à force d’être réchauffés, ni les scènes de dialogue trop habituelles, etc., etc.,etc.,…

On bosse en équipe...

Salut, on est les héros.

L’histoire est donc celle d’Hercule et de ses coupains, ici groupe de mercenaires embauchés par un roi qui veut calmer une guerre civile. Le postulat n’est pas inintéressant : Hercule ici se veut humain, on ignore s’il est vraiment un demi-dieu, et toute la problématique se joue sur cette légende qui l’entoure et le précède, légende sur laquelle lui et ses compagnons jouent, et qu’ils ont construite, ils l’admettent, ancrant du coup le film dans un “réalisme” qui est plutôt bien vu, même si la thématique du “comment on devient un vrai héros” est aussi très cliché.

Pas conteeeeeent !!!

Pas conteeeeeent !!!

Il est à noter que, le film étant tiré d’un comic bien mieux documenté que lui, Hercule : les Guerres thraces, que je n’ai pas lu, mais j’aimerais bien, j’imagine que ces thématiques plus originales en viennent, mais ça fait au moins que les personnages sont vraiment tirés de la mythologie greco-romaine : si Tydée semble être un personnage original, même si son nom renvoie à certains mythes, on retrouve Iolaos, le neveu d’Hercule (qui ici n’est pas son mec, on est dans un blockbuster US, ‘faut pas déconner !), Autolycos (ça fait moteur de recherche automatique, vous trouvez pas ?), Atalante,  et Amphorios

...

Moi ?

Non, j’ai dit AmphorIos, le devin,…

Je suis un devin, je jette des herbes chelous dans le feu et ça fait "FRRRCHT" et après je dis des trucs qu'on comprend plus tard !

Je suis un devin, je jette des herbes chelous dans le feu et ça fait “FRRRCHT” et après je dis des trucs qu’on comprend plus tard !

(Mes plus plates excuses pour cette blague, je n’y connais rien en pokémon, je n’ai juste eu que lui quand j’ai tapé ce nom dans Google.)

L’image d’Hercule, au sens formel, n’est pas si éloignée de certaines représentations classiques :

J'ai des doutes sur les mœurs des peintres de l'époque quand même...

Admirez ma magnifique musculature !

Massue, peau de lion, moi je dis ça colle.

Même pas peur, t’as vu la mienne ?

Rien de très poussé ici niveau mythes, les persos sont peu recherchés, globalement assez caricaturaux, mais sympathiques, et surtout “fonctionnels”. C’est plutôt pas si mal joué, vu justement le peu d’épaisseur. Je trouve que les acteurs réussissent à incarner assez bien leurs personnages. Le film joue plus sur les actions que sur les dialogues pour monter leurs liens, et c’est quelque chose que j’aime bien. Pour moi, il est plus parlant de montrer lors d’un combat à quel point ils sont attentifs les uns autres, par exemple en se couvrant mutuellement, que de faire un long blabla sur le fait qu’ils sont trop des supers potes. Le blabla en question est du coup inutile, bon, c’est pas pour ça qu’on y coupe, comme dit plus haut !

Salut, je suis le perso féminin de l'équipe, parce qu'il en faut un.

Salut, je suis le perso féminin de l’équipe, parce qu’il en faut un.

Mais en fait, c’est finalement tout ça, tout ce convenu, qui fait de ce film ce qu’il est, sans plus, mais sans moins : un honnête divertissement qui se regarde franchement sans déplaisir. En fait, j’ai un peu la même pour lui que pour xXx : c’est un tel ramassis de clichés que t’attends juste le suivant en te marrant doucement d’avance, et franchement, pourquoi en demander plus ? On est pas devant un film d’auteur qui se la pète et prétend nous expliquer la vie, on est devant un gros film d’action, avec un scénar léger, qui ne se prend pas la tête et ne nous prend pas le tête. Donc on s’assoit confortablement et on débranche son cerveau 2h.

Tiens, le plan iconique des héros marchant devant l'armée.

Tiens, le plan iconique des héros marchant devant l’armée.

Techniquement, c’est plutôt bien fait, à deux fonds verts près, mais c’est pas grave. Les combats sont plutôt bien menés, les batailles bien faites. J’ai trouvé la première un peu brouillonne sur son rendu, très confuse, mais à la réflexion, je pense que c’est voulu, pour montrer le côté novice de la troupe, par opposition à la seconde bataille, bien plus propre, une fois l’armée mieux entraînée.

Grr grr baston !!!

Grr grr baston !!!

Et juste pour info, on entrevoit les douze travaux, eux aussi démystifiés, dans cette idée de “réalisme” donc je parlais plus haut.

Oh le gros minou il veut sûrement un câlin !

Oh le gros minou il veut sûrement un câlin !

A voir si vous voulez, distrayant, mais pas indispensable.

Voilà voilà.

Si la thématique de la mythologie au cinéma vous intéresse, je vous conseille cette excellente vidéo du Fossoyeur de Films sur le sujet. ^^ Tiens, je me la refais pour le plaisir… Jupettes, torses huilés, discours galvanisants et jupettes… On y est 🙂 !

Alors, le chapitre 41 du Soleil d’Al-Rûh ! Enjoy !

Bonne semaine à tous !

N’oubliez pas la pétition !

ANNONCE IMPORTANTE : le tome 2 du Chant des Drows est momentanément épuisé,  et je vais en profiter pour le reprendre, car je sais qu’il restait des fautes. Si vous en avez repérées, n’hésitez pas à me les signaler, en indiquant la page, s’il vous plaît. Merci !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.