News du 24/08/2013 (2 ans du site + Môme d’Alger 47/48/49)

Aujourd’hui samedi 24 août 2013…

Je suis (momentanément ?) revenue de mon stage de banjo, et si tout va bien, je devrais en avoir fini avec ça ! On touche du bois… Je vous informerai bien sûr immédiatement s’il s’avérait que je leur manque trop et que je dois y retourner.

Blagounette à part, j’ai le plaisir de fêter aujourd’hui avec vous les deux ans du site !!!

Anniversaire que j’avais bien sûr totalement oublié jusqu’à ce que mon hébergeur me signale que je devais renouveler le bail, et je me retrouve donc comme l’an dernier à devoir improviser un truc en cata pour l’occaz’… Sachant que je sors depuis hier seulement de la réorganisation complète de mon appartement…! Et quand je dis complète, c’est complète !…

Bref, petit cadeau pour vous, gribouillé à la hâte :

Si vous me cherchez, je suis derrière les cartons !
Si vous me cherchez, je suis derrière les cartons !
Merci à vous tous qui me suivez, à ceux qui laissent des comm’ comme aux autres, merci spécial à Amakay pour sa présence et ses encouragements incessants, j’espère vraiment te voir un jour !!!

Merci à Durendal d’avoir lu, aimé et critiqué de façon si intelligente et constructive mon travail ^^ !

Merci à Kei pour, encore une fois, l’aide qu’il m’apporte sans cesse pour ce site, à Ame, Idyllik, Sorgi, de leur amitié et du soutien qu’elles et Kei m’ont apporté ces derniers mois.

Merci également à SnnowW, toujours là pour m’aider, et sans laquelle j’aurais jamais pu réorganiser cet appart, à Jérôme pour les coups de mains, à Mag de son aide pour les cours de japonais manqués et son soutien, à Eric et Débo de m’avoir gardé le fauve pendant le stage de banjo, et plus personnellement, à Luzca, à mon père et à ma sœur d’être là et d’être eux.

Merci à tous ceux que j’oublie.

J’espère pouvoir leur rendre, à eux tous, un jour, au moins un 10e de tout ce que je leur dois.

J’espère tenir bon et pouvoir vous offrir au plus vite le tome 3 sur lequel je vais enfin pouvoir me remettre vraiment à travailler.  Cependant, je ne vous cacherai pas que j’ai énormément de retard et que, comme je me refuse à le bâcler, je suis incapable à l’heure actuelle de vous dire si je pourrais ou non respecter mes délais. Soyez sûrs que je ferai le maximum. Mais, comme je l’ai déjà dit, j’ai trop de respect, et pour vous, et pour mon travail, pour faire de la m**** juste pour tenir une date.

Allez, trois chapitres du Môme d’Alger pour fêter ça et à la semaine prochaine cette fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.