News du 3/8/2014 (Sword Art Online S2 et Soleil d’Al-Rûh 37)

Aujourd’hui dimanche 3 août 2014…

J’ai passé un samedi à me culturer. Je regarde pas mal de documentaires, en ce moment, sur plein de sujets. J’avais, entre autres, pas mal de Secrets d’Histoire à la bourre.

J’ai aussi regardé le début de la saison 2 de Sword Art Online, encore gratuite sur Wakanim. Cinq épisodes, ça permet de se faire une bonne idée du truc. Bon, après, ne vous fiez pas au résumé, qui est comme trop souvent pour le moins approximatif.

J’avais beaucoup aimé le premier arc de la saison 1, j’avoue n’avoir vu qu’en mini-diagonale le deuxième, qui m’a bien moins accrochée. Faudra que je rattrape ça, même si là, visiblement, ça n’empêche pas de suivre ce qui se passe. Cela dit, ça peut venir.

Ces cinq premiers épisodes posent le décor, nouveaux enjeux, nouveaux persos, Kirito toujours aussi bourrin que benêt,… J’ai eu, à la base, beaucoup de mal avec son chara-design in-game, parce qu’on dirait vraiment une gonzesse et sérieux, de prime abord dans le générique, je ne l’ai pas reconnu. C’est un poil gênant pour un héros…

Non, parce que bon, comment dire…

Kirito saison 1

Kirito saison 1

Kirito n’est pas, de base, le plus viril des héros de manga qu’il m’ait été donné de voir. Loiiiiiiin de là… Mais il a quand même la classe et c’est un épéiste super balèze. Alors que bon là, comment dire ça poliment…

Kirito saison 2

Kirito saison 2 – Malgré son chara-design, c’est un homme ^^ !

… Même Fye du Tsubasa Reservoir Chronicles, à côté c’est Scharzy, faut pas exagérer !

Et puis le deuxième gros truc qui me chiffonnait, c’était le scénar, à sa base.

Un an après SAO (oui, apparemment, les suites “un an après”, ça a la côte), Kirito est appelé par un gars du ministère des MMO ou un truc du genre, parce que dans un autre jeu, qui se trouve être un FPS, un jeu de guerre et de tir, donc, il y a un gars chelou qui a tiré sur des joueurs, en jeu, mais ça les a aussi, apparemment, tués en vrai. Oh mon dieu c’est affreux. Et pis d’abord, tout le monde il pense que c’est pas possible (moi j’ai un doute, parce que bon si c’est pas ça, y a pas d’histoire à raconter… Ça me fait toujours marrer, ce genre de déclarations dans les résumés ou les débuts d’histoire, vous savez, du genre : “Machin mène une vie paisible,… Est-ce lui, l’enfant de la prophétie truc ?”, non non, c’est son cousin, c’est pour ça qu’on fait un film sur lui, y en a marre des élus de prophétie, on préfère raconter la vie de leur cousin, c’est bien connu !)  ! Mais bon, dans le doute, ça serait bien que Kirito, un épéiste, donc, spécialiste plutôt des jeux de fantasy, aille voir s’il peut repérer ledit gars chelou et éclaircir tout ça. En 24 (ou 26, je sais plus) épisodes, ça devrait le faire, merci.

Je suis le gars chelou et comme mon character-design l'indique subtilement, je suis le méchant !

Je suis le gars chelou et comme mon chara-design l’indique subtilement, je suis le méchant !

D’où mon second chiffonnage : un ministère n’a sous la main, pour une mission de ce type, d’un gamin de 18 ans si ma mémoire est bonne, qui en plus, n’a jamais manié un flingue ou une arme à feu dans les jeux où il excelle ???

Donc, même après le visionnage du 1er épisode, y avait pas mal de trucs qui me chiffonnaient. Et j’aime pas être chiffonnée parce qu’après, il faut que je me repasse et c’est très chiant.

Le second épisode est consacré à une demoiselle, joueuse du dit-FPS, Sinon (prononcez à la japonaise, Shinone, ça passera mieux, promis).

Sinon

Sinon

Cette demoiselle est une snipeuse, avec un background plutôt intéressant, même si un peu bancal. Je vous laisse découvrir, pas sûre que Sigmund Freud serait d’accord, mais bon, ça passe.

Pan pan !!!

Pan pan !!!

En fait, au fil des épisodes, j’ai arrondi mes angles, parce que que mes a-priori, finalement, se fondent pas si mal dans l’anime. Le fait, par exemple, que Kirito ait l’air d’une fille est parfaitement intégré au scénar, créant des quiproquo et des situations comiques assez sympa. Et puis, à partir du moment où il chope un sabre laser, on sait qu’il va cartonner, et ça tient tout de suite beaucoup mieux que s’il était devenu un as du fusil en trois minutes.

Comme souvent dans les mangas, il ne faut donc pas se retourner la tête avec une envie de totale vraisemblance. Les personnages, par exemple, ont tous des réactions trop fortes pour des joueurs, notamment dans les combats. Là où ça avait un sens dans le jeu du premier arc de la saison 1, puisqu’on pouvait y mourir pour de vrai, et qu’on y était enfermé, donc, où à force, le jeu devenait “réel”, puisque la seule “réalité” accessible aux joueurs, ça n’en a pas ici. Dans la mesure où personne ne croit à ce joueur qui vous tue dans le jeu mais en vrai aussi (à mon avis, ça va venir), pourquoi flipper à ce point lors de batailles qui sont purement virtuelles ? Pourquoi Sinon se met en colère parce que Kirito a vu son avatar en sous-vêtements ? Quelle nana serait furax de ça dans un jeu ?… Bon, pas moi, en tout cas.

En conclusion, je dirais que c’est un début de série assez prometteur. je n’irais pas jusqu’à dire, comme certains, que ça va surpasser la saison 1, parce que ça n’a pas grand chose à voir en terme d’histoire et d’enjeux. Ça se laisse regarder et je n’en demande pas plus. On verra, rendez-vous dans 19 ou 21 épisodes pour le bilan !

Sinon, aujourd’hui, le chapitre 37 du Soleil d’Al-Rûh. Nous attaquons la dernière ligne droite du roman et je ne sais pas du tout ce que je vais vous raconter après !…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.