Finalisons la 9e fantasy (+ Soleil d’Al-Ruh 44)

Bonjour tous le monde !

Bon, soyons honnêtes, niveau titre, je suis pas encore au point. J’ai même l’impression de toucher le fond, là…

Pour être franche, j’ai presque failli vous oublier. Ouais je sais j’ai honte… J’irais me flageller plus tard, si vous le permettez. Déjà parce que j’ai rien pour le faire puis bon, pas masse envie là tout de suite.

En fait, j’étais tranquille à sauver le monde avec Djidane et la petite bande quand j’ai dû faire une pause téléphonique, puis douche, puis oups ! Maimaimais j’ai pas fait ma news moi !!!

C’est pas du boulot tout ça.

Bon, allez, voilà pour me faire pardonner. J’aime bien ce petit gars et j’avoue que ce truc-là m’a vraiment faire rire ! ^^ Enjoy !

Bien, sur ce, à défaut que vous parler de la situation géopolitique ou de la reproduction des langoustines, même si je sais que vous en rêvez, je vais donc vous parler de la raison de mon retard… A savoir, vous l’aurez compris, …

Final_Fantasy_IX_LogoJe rattrape donc tranquillum mon retard vidéoludique sur cette grande saga.

Final Fantasy IX est arrivé sous nos cieux en 2001, fort du succès international de ses deux grands frères, FFVII et FFVIII. Après le ton plus science-fantasy de ces deux derniers, on notait un retour à un univers plus héroïc-fantasy sur ce titre. Ce n’est pas la seule différence avec eux, et la plus notable est en fait qu’après les deux plus magnifiques sociopathes dépressifs du jeu vidéo… Oui, je parle bien de Cloud et Squall… On a Djidane.

Salut !
Salut !

Et Djidane, ben, il est plutôt cool, sympa, bien énergique et vivant, assez rigolo, bref, comme disait mon ami Luzca, on l’aurait bien dans sa bande de potes ! C’est un dragueur invétéré qui l’assume, un voleur sympathique qui sort d’il ne sait pas trop où (mais ça m’étonnerait qu’il finisse le jeu sans l’apprendre), bref, un perso bien foutu et vraiment charismatique. Et c’est très plaisant 🙂 !

L’autre personnage important et très intéressant du jeu, c’est Bibi, le petit mage noir.

images

Bibi, on ne sait pas trop d’où il sort non plus, et lui non plus, mais on l’apprend également, et c’est pas jo-jo. Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler, mais son existence même est une des clés de l’histoire, et son évolution est vraiment intéressante.

Il y a une petite dizaine de personnages jouables, plus ou moins intéressants. L’idée de changer régulièrement est vraiment bonne pour le gameplay, en permettant de le varier :

FFIX_Character_Height_Comparisons_1De gauche à droite :

Frank, un ami de Djidane, membre de sa bande de voleurs. Perso sympa qu’on voit assez peu.

Eiko, la petite mago qui soigne et invoque comme Grenat/Dagga dont je vous parlerai dans un instant, assez insupportable car bien sûr amoureuse de Djidane et tentant assez lourdement de le draguer…

Steiner, le garde du corps de la princesse, pétri de préjugés et et grands principes, assez marrant mais un peu trop buté, surtout au début. Il évolue un peu, et c’est heureux.

Freya, une guerrière qui connait aussi Djidane depuis un moment. Le perso féminin bourrin qui donc, à ce titre, elle n’est pas amoureuse de Djidane. ^^

Djidane, donc.

La princesse Grenat/Dagga. C’est elle qui fait démarrer l’histoire. Djidane et sa bande sont envoyés pour l’enlever et ben, en fait, elle va les en prier partir avec eux et c’est le début des emmer… euh, de l’aventure. Cette demoiselle ne fait pas grand chose d’autre que soigner pendant une bonne partie du jeu, et est un peu trop geignarde à mon goût. Elle aurait gagné à avoir plus de caractère, mais bon… On était en 2001, on va dire…

Mais euh je suis trop malheureuse et je sais jamais quoi faire et je culpabilise tout le temps...
Mais euh je suis trop malheureuse et je sais jamais quoi faire et je culpabilise tout le temps…

Bibi, déjà vu aussi.

Tarak, un assassin pétri d’honneur qui nous suit après qu’on l’ait vaincu.

Et pour finir Kweena, qui est un espèce d’estomac à pattes assez marrant, qui voyage avec nous dans le but de découvrir de nouvelles saveurs.

Je joue à ce jeu sur ma PSP, je ne peux donc pas trop juger de sa qualité graphique. Sur le petit écran de cette console, ça passe bien. Je pense que sur une télé, ça pixeliserait pitètre un peu.

Et juste pour votre information, la follass… euh, l’antagoniste principal de l’histoire…

Kuja_Dissidia

Kuja, donc, qui manipule dans l’ombre et euh…

Non mais sérieux, je sais que je suis pas objective sur ces questions, m’enfin c’est quoi ce gars…?… Non mais rien que sa tenue quoi… Et il passe son temps à remettre ses cheveux en place, il lui manque que le tube de rouge à lèvres… Et encore…

Bref. Perso un peu caricatural jusqu’ici, j’espère qu’il est plus développé à la fin… Je verrai bien. J’ai rien contre les fourbes manipulateurs, mais j’aime mieux quand ils ne se résument pas à ça.

Conclusion provisoire : plutôt un bon jeu, avec quelques longueurs, mais rien de pénible. Le gameplay est très sympa, l’histoire prenante à défaut d’être génialissime, les persos plutôt bon, les environnements, monstres, variés et plutôt jolis. 🙂

Sinon, si vous avez un moment à perdre, et parce que c’est très vrai et drôle, allez donc lire Les Clichés du RGP ! ^^ Attention, spoilers cependant.

Sinon, cette semaine aussi, le chapitre 44 du Soleil d’Al-Rûh. Argh, plus que deux avant la fin et je sais toujours pas quoi vous mettre après… ^^’

N’oubliez pas la pétition !

Et bonne semaine à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.